Le mouvement autonome des femmes: la non-mixité, c'est politique

En perspective de la manifestation féministe non-mixte du 8 mars (https://www.facebook.com/events/13811...), la Lcr/Sap Bruxelles a organisé le 24 février une assemblée ouverte consacrée au mouvement autonome des femmes.

Pour aider à la prise de conscience de l'oppression partagée, se renforcer mutuellement, appuyer les revendications collectives, décider des stratégies d'action les plus pertinentes, l'auto-organisation dans la non-mixité est essentielle pour le mouvement féministe. Mais cet acte politique, qui vise pourtant à s'articuler avec la participation active à d'autres mouvements sociaux ou politiques, est souvent mal compris.

Les militantes de FeMiNiSmE - YeAh, à l'initiative de la manifestation du 8 mars avec d'autres collectifs, ont présenté leur point de vue à travers un débat constructif avec celles et ceux qui se battent aussi pour une société solidaire et égalitaire.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.