8 mars

Retour sur la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, avec une mobilisation internationale qui s’amplifie. 

Le 8 mars dernier, une vague féministe a secoué la politique réactionnaire de l’État espagnol, dépassant toutes les attentes : un tiers des travailleurEs du pays, femmes comme hommes, soit 6 millions de manifestantEs dans près de 200 villes.
Si le premier lieu des violences envers les femmes reste le foyer, une série d’événements récents a mis en lumière l’ampleur des phénomènes de violences au travail.
La première grève nationale des femmes a eu lieu le 24 octobre 1975 en Islande, jour où le groupe féministe Red Stockings a appelé une grève féminine pour revendiquer l’égalité.
Les luttes pour les droits des femmes ont été très présentes cette année : avortement, violences, précarité… Le succès de la journée du 24 novembre dernier, avec 50 000 personnes dans la rue en France et des manifestations partout dans le monde, doit nous encourager à construire le rapport de for
Entretien. Marie Moise est militante de l’organisation Communia, de l’espace autogéré Ri-Make à Milan et fait partie du mouvement féministe Non Una di Meno.Qu’a donné la grève des femmes en Italie ce 8 mars? 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à 8 mars