17 octobre 1961

Le 17 octobre rappelle, chaque année, la date du massacre par la police française de 200 à 300 Algériens manifestant pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire qui leur avait été imposé à l’époque.

Jean-Luc Einaudi, la Bataille de Paris. 17 octobre 1961, Le Seuil, 1991 (réédition en poche en 2001, postface inédite de l’auteur). Fabrice Riceputi, la Bataille d’Einaudi, Le Passager clandestin, 2015, 15 euros.
Vendredi 13 octobre, à quelques jours de la commémoration du 17 octobre 1961, le Collectif « D’ailleurs nous sommes d’Ici » 67 avait invité Olivier Le Cour Grandmaison pour une réunion publique sur le thème « La colonisation : des crimes contre l’humanité ? » Plus d’une soixantaine de pe
Le 17 octobre 2017, plusieurs manifestations et rassemblements ont eu lieu pour commémorer le crime d’État du 17 octobre 1961. Retour sur une page sombre de l’histoire coloniale française. 
Ce samedi 15 octobre, le collectif pour une union antiraciste et populaire a été à l’initiative d’une marche contre le racisme d’État, les violences policières et l’impérialisme.
Le 17 octobre 2012, François Hollande, dans un communiqué, reconnaissait « Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance ont été tués lors d'une sanglante répression, La République reconnaît avec lucidité ces faits.
Des militantEs se mobilisent en mémoire des victimes de la répression policière du 17 Octobre 1961, où des centaines d’Algériens, manifestant ce jour-là à Paris pour le droit à l’indépendance et contre le couvre-feu qui leur était imposé, ont fini dans la Seine.
Publié par Afrique en lutte. Comment la mémoire du 17 octobre 1961 revint à la République  de Fabrice Riceputi, préface de Gilles Manceron, éd Le passager clandestin, octobre 2015, 240 p., 15 €
Le 22 mars, Jean-Luc Einaudi disparaissait.
Ironie de l’Histoire, qu’il aimait tant, c’est un 22 mars, journée de mobilisation internationale contre le racisme et le fascisme, et pleine de symbole pour toute une génération de militantEs issusEs de Mai 68, que Jean Luc Einaudi, notre ami, notre camarade, vient de tirer sa révérence.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à 17 octobre 1961