sélection scolaire

Quelques semaines après la fin du dépôt des vœux dans le mécanisme de ParcourSup, nouveau dispositif d’inscription dans l’enseignement supérieur entretien avec une professeure en sciences économiques et sociales et professeure principale de terminale dans un lycée en Seine-Saint-De

En 1986, face à une immense mobilisation de la jeunesse scolarisée, Alain Devaquet, ministre de l’enseignement supérieur de Chirac, dut remballer son projet de loi et démissionner.
Avec les attaques à la sauce Macron-Blanquer-Vidal, les dernières pièces du puzzle du démantèlement général du service public de l’éducation sont en train de s’emboîter. 
Au-delà du simple changement d’APB en ParcourSup, la loi sur l’orientation et la réussite des étudiants (loi ORE) prévoit un bouleversement total du premier cycle universitaire. 
La motion ci-dessous a été adoptée à l’unanimité du 4e congrès du NPA. 
Le climat social commence à changer.
Jeudi 25 janvier, 350 lycéenEs manifestaient à Rouen contre des fermetures de classes. La suite d’une mobilisation commencée le 19 janvier, où 200 lycéenEs de Jeanne-d’Arc manifestaient devant le rectorat.
Le « plan étudiant » du gouvernement doit entrer en vigueur dès la rentrée de septembre 2018. Selon le gouvernement, il ne serait pas question de « sélection » à l’université.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à sélection scolaire