Santé au travail

22 ans après les premiers dépôts de plaintes, la Cour de cassation annule définitivement les mises en examen pour homicides et blessures involontaires dans le dossier des expositions à l’amiante concernant les chantiers navals de la Normed et de l’université de Jussieu.

Au moment où le gouvernement envisage de nouvelles mesures pour réduire les arrêts de travail et contrôler encore davantage les médecins censés être trop généreux pour les attribuer, une étude de l’assureur Malakoff-Méderic dont les résultats viennent d’être publiés prend à contrep
Un ouvrage récent (Mourir pour un bulletin de salaire), écrit par un respectable universitaire étatsunien (Jeffrey Pfeffer, peu suspect d’anticapitalisme) dresse un tableau de la santé au travail aux États-Unis. Et c’est effrayant.
Le gouvernement, affaibli, redouble d’énergie pour s’attaquer aux politiques sociales.
Mercredi 20 février, le très patronal journal les Échos présentait comme inquiétants les chiffres de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) montrant une augmentation des dépenses d’indemnités journalières de 8 % en janvier et de plus de 5 % sur les douze derniers mois.
Lundi 27 novembre, le tribunal correctionnel de Versailles condamnait PSA et la SNCF après la mort d’un ouvrier de PSA sur le site de Poissy en septembre 2011.
Une nouvelle fois, le permis de tuer est accordé aux industriels.
12 % des salariéEs sont exposés dans leur travail à au moins un facteur cancérogène. Dans moins de la moitié des cas, les protections aux agents chimiques sont jugés efficaces par les médecins du travail.
Le patronat et les gouvernements veulent rendre invisibles les dégâts psychiques et physiques créés par le travail, alors que la santé au travail devrait être un élément essentiel de la santé publique. Ils ne veulent pas s’attaquer aux multiples causes de la souffrance au travail...
Les conditions de travail s’aggravent, les avantages acquis sont grignotés quasi quotidiennement, le patronat veut briser toute possibilité de riposte collective, le rapport de force entre le capital et le travail se détériore, les salariéEs deviennent des variables d’ajustement...

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Santé au travail