révolution russe

Essai de Christian Bromberger. Creaphis éditions, 127 pages, 12 euros.

La révolution russe a, comme toutes les révolutions, fait trembler la société sur ses bases. Les relations sociales en ont été bouleversées : rapports entre les classes, bien entendu, mais aussi entre hommes et femmes.
« La lutte entre le prolétariat et la classe moyenne, entre les soviets et le gouvernement, commencée les premiers jours de mars, approchait de son point culminant.
La prise du pouvoir par les bolcheviks les a confrontés à une situation à laquelle ils n’étaient guère préparés : la transformation et la gestion économiques d’un pays de 150 millions d’habitants.
Que l’on soit passé après l’insurrection d’Octobre, en un temps finalement très court, d’un formidable mouvement émancipateur à un régime d’exploitation et d’oppression qui a été l’un des pires de l’histoire du 20e siècle, a porté aux idéaux de la révolution, du socialisme et du co
C’est la deuxième fois qu’un numéro de cette revue est entièrement consacré à un seul thème. On ne l’avait fait précédemment qu’à l’occasion du 140e anniversaire de la Commune de Paris, en mars 2011.
Le 29 novembre, le magnifique local de La Fonderie, une ancienne usine du Mans reconvertie, grâce à l’engagement artistique de l’équipe du théâtre du Radeau, en lieu culturel, a accueilli plus de 400 personnes lors d’un événement organisé autour du centenaire de la révolution russe.
Chaque 17 novembre, en Grèce, la révolte des étudiantEs de l’École polytechnique d’Athènes contre la junte des colonels en 1973 est une commémoration de masse.
Vendredi 24 novembre, près de soixante camarades se sont retrouvés pour discuter de l’actualité de la révolution russe, du socialisme et du communisme, et de la révolution. Une exposition était à la disposition du public.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à révolution russe