révolution russe

Mise en œuvre dès le mois de juillet à Petrograd (Saint-Pétersbourg), à Moscou et dans d’autres villes, la « Terreur rouge » a été officialisée à l’échelle de toute la Russie par un décret en date du 5 septembre 1918 du Comité exécutif central des soviets, appelant à « isoler les ennemis de c

Aux termes du traité signé le 3 mars 1918 avec les empires centraux, la Russie perdait 27 % de ses terres cultivées, 26 % de sa population, les trois quarts de ses mines de charbon et de fer… Dans le même temps, Brest-Litovsk divisait gravement les partis soviétiques – les bolchevi
Après s’être réunie seulement une après-midi et une nuit, l’Assemblée constituante a été dissoute le 6 janvier 1918 par décret du Comité exécutif central des Soviets (CEC).
De Matthieu Renault. Éditions Syllepse, 146 pages, 10 euros.
De David Mandel, Éditions Syllepse, 568 pages, 25 euros. Commander à la Librarie La Brèche.
De Stephen A. Smith, Éditions les Nuits rouges, 436 pages, 17 euros. Commander à la Librarie La Brèche. 
Scénario Patrick Rotman, dessin Benoît Blary. Delcourt-Seuil, 109 pages, 17 euros.
Des « classiques » aux ouvrages récents, une sélection d’articles publiés, ou non, dans l’Anticapitaliste. Histoire de la révolution russe, de Léon Trotsky
Le samedi 16 décembre, à l’initiative du NPA 31, près de 400 personnes se sont retrouvées salle San Subra à Toulouse pour fêter le centenaire de la première révolution sociale victorieuse de l’histoire. C’est Olivier Besancenot qui a animé la discussion. 
Avec la révolution d’Octobre, de nombreux artistes voient la possibilité de construire une société nouvelle et un rapport nouveau à la culture, ainsi que la perspective de mettre en œuvre la théorie d’un art global.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à révolution russe