révolution russe

Aux termes du traité signé le 3 mars 1918 avec les empires centraux, la Russie perdait 27 % de ses terres cultivées, 26 % de sa population, les trois quarts de ses mines de charbon et de fer… Dans le même temps, Brest-Litovsk divisait gravement les partis soviétiques – les bolchevi

Après s’être réunie seulement une après-midi et une nuit, l’Assemblée constituante a été dissoute le 6 janvier 1918 par décret du Comité exécutif central des Soviets (CEC).
De Matthieu Renault. Éditions Syllepse, 146 pages, 10 euros.
De David Mandel, Éditions Syllepse, 568 pages, 25 euros. Commander à la Librarie La Brèche.
De Stephen A. Smith, Éditions les Nuits rouges, 436 pages, 17 euros. Commander à la Librarie La Brèche. 
Scénario Patrick Rotman, dessin Benoît Blary. Delcourt-Seuil, 109 pages, 17 euros.
Des « classiques » aux ouvrages récents, une sélection d’articles publiés, ou non, dans l’Anticapitaliste. Histoire de la révolution russe, de Léon Trotsky
Le samedi 16 décembre, à l’initiative du NPA 31, près de 400 personnes se sont retrouvées salle San Subra à Toulouse pour fêter le centenaire de la première révolution sociale victorieuse de l’histoire. C’est Olivier Besancenot qui a animé la discussion. 
Avec la révolution d’Octobre, de nombreux artistes voient la possibilité de construire une société nouvelle et un rapport nouveau à la culture, ainsi que la perspective de mettre en œuvre la théorie d’un art global.
Les principaux responsables bolchéviks avaient lu ou du moins connaissaient les thèses de Marx et Engels sur la famille « bourgeoise » comme lieu de transmission de la propriété privée et de l’oppression des femmes.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à révolution russe