recrutement education nationale

Il y a trois ans, le niveau d’étude minimum pour passer les concours d’enseignement est passé de bac+3 à bac+5 (c’est la mastérisation). De plus, les enseignants stagiaires (la première année après le concours) passaient d’un tiers-temps à un temps plein.
L’Éducation nationale envisage 16 000 suppressions de postes l’an prochain, soit le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Rassurez-vous, après les dernières suppressions catastrophiques dans le premier degré, Chatel entend épargner les classes primaires... en théorie.
La réforme du concours de recrutement des enseignants se met en place. Pour être admis, il faudra réussir un parcours du combattant : suivre un cursus de master 2 tout en préparant le concours spécifique d’enseignant et faire un stage obligatoire.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à recrutement education nationale