PSA

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Le syndicat CGT de l'usine PSA de Poissy transmet :

Lundi 27 novembre, le tribunal correctionnel de Versailles condamnait PSA et la SNCF après la mort d’un ouvrier de PSA sur le site de Poissy en septembre 2011.
Près de 500 militantEs se sont retouvés devant le tribunal de grande instance de Versailles le jeudi 16 novembre pour affirmer leur soutien aux 9 militants de la CGT PSA Poissy poursuivis pour prétendument avoir séquestré un responsable hiérarchique. 
Jeudi 16 novembre, nous nous retrouverons une nouvelle fois devant le tribunal de Versailles où PSA traîne à nouveau en justice des militants de la CGT.
Depuis plusieurs années, flexibilité exige, les usines automobiles carburent à l’intérim. Chez Renault la proportion d’intérimaires dépasse 80 % sur les chaînes de montage des usines comme Sandouville ou Flins.
Une grève d'intérimaires a démarré jeudi 19 octobre à l'usine PSA La Janais de Rennes. Le débrayage a commencé à 9h30 avec 85 grévistes, dont au moins 60-70 intérimaires. Ils ont défilé dans les ateliers, revendiquant des augmentations de salaires et de la prime de panier.
Renault a vendu 1,88 millions de voitures soit une hausse de 10 % par rapport aux six premiers mois 2016. PSA a vendu 1,58 millions de voitures, soit une hausse de 2,3 %.
Les initiatives prises par le comité national constitué à cet effet permettent aujourd’hui de nouveaux développements...
Samedi 8 juillet : nous voici de retour devant le siège de PSA, avenue de la Grande Armée, trois ans après les multiples rassemblements contre la fermeture du site d’Aulnay. Cette fois, c’est la lutte cotre la répression dans le groupe PSA qui nous rassemble.
 Après la fermeture de l’usine d’Aulnay et l’arrivée de nouveaux capitaux en provenance notamment de l’État, le groupe automobile PSA renoue massivement avec les profits… et avec ses vieilles méthodes. 

Pages

S'abonner à PSA