prud'hommes

Nous sommes décidément loin des débuts du quinquennat, quand tout semblait réussir au jeune prodige de l’Élysée et sa frénésie réformatrice.

Non contents d’affaiblir les protections collectives, les gouvernements répondent toujours présents aux exigences du patronat visant à réduire au minimum les protections individuelles. 
Dans la continuité des réformes engagées depuis 2012, le projet de loi poursuit l’affaiblissement de l’inspection du travail et des conseils de prud’hommes.Ça sent toujours plus le sapin pour l’inspection du travail
Dimanche 19 octobre (tout un symbole quand on sait qu’on veut bientôt nous faire travailler ce jour-là), François Hollande a annoncé devant un parterre de patrons étrangers réunis à l’Élysée, à l’occasion du « Conseil stratégique de l’attractivité », sa volonté de réformer le délit d’entrave.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à prud'hommes