pollution

L’état d’urgence pour la filière automobile diesel est enfin reconnu.
Le plan :- Rappel du contexte mondial : réchauffement climatique et la voie de la voiture électrique. - sa technologie particulière et les difficultés induites afin de montrer qu’elle ne peut être la réponse au problème de départ (le climat)- la voix des constructeurs
Hulot multiplie les effets d’annonce.
Après avoir truqué leurs moteurs pour qu’ils paraissent moins polluants lors des tests, les constructeurs allemands persistent et signent.
L’information a commencé à circuler début octobre, après que les réseaux de balises européens ont détecté une radioactivité anormale de l’air.
En 2007, une étude menée et signée par la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie) a permis de révéler une pollution « catastrophique » selon les termes du rapport. Les eaux rejetées par la SNEM sont incroyablement contaminées.
Macron, qui prétend au leadership mondial contre le réchauffement climatique, va devoir trouver autre chose que la loi présentée par Hulot.
Publié par le blog NPA auto-critique. Après Volkswagen, Renault, Fiat, au tour de PSA d'être pris la main dans le sac des fraudes à la pollution des moteurs diesel.
À l’acide et vraisemblablement pas qu’à l’acide... L’affaire dont les tribunaux se saisissent remonte au dernier trimestre 2016, et pourrait révéler une pollution bien antérieure.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à pollution