Philippe Poutou

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Dans un contexte d’inquiétude générale quant à l’avenir de l’usine Ford de Blanquefort (33), une décision de justice condamnant la multinationale pourrait redonner confiance aux salariéEs.

Entretien. Alain Lafontan, maire de Juzet de Luchon a choisit de parrainer Philippe Poutou, notre candidat ouvrier et anticapitaliste à l'élection présidentielle.
Avant le meeting, Philippe a rencontré un groupe de Pompiers volontaires en lutte contre les conditions inacceptables d’exploitation dans lesquelles se déroulent leurs interventions.
Jeudi 2 mars, notre candidat y a rencontré des journalistes de BFMTV, du Ravi, mensuel local réputé pour son impertinence, et de la Marseillaise, qui la veille avait annoncé le meeting dans une colonne entièrement réservée au NPA.
En présence de quelques journalistes, nous étions 80, peut-être plus, mardi 28 février à Culture Rapide rue de Belleville, pour une rencontre avec Olivier Besancenot.
À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous avons près de 350 signatures assurées de maires. Il nous reste donc une semaine pour imposer la candidature de Philippe Poutou. Une courte semaine, car la présentation d’un candidat est aujourd’hui un véritable parcours du combattant.
« On n’abandonnera pas, on ne se retirera pas, on ira jusqu’au bout »... Nous aussi, on l’affirme haut et fort, sauf que tout ne dépend pas que de nous !
C'est avec étonnement que nous avons constaté que le Conseil constitutionnel n'avait reçu qu'un parrainage pour Philippe Poutou entre mercredi soir et aujourd'hui.
Nous étions une quarantaine de salariés Ford à manifester ce mercredi 22 février à Paris devant le ministère de l’Économie à Bercy.
Déclaration de Philippe Poutou.

Pages

S'abonner à Philippe Poutou