Philippe Poutou

L’audience au TGI de Bordeaux s’est tenue le mardi 4 juin. Les avocats de Ford et le nôtre se sont affrontés au travers de leurs plaidoiries et la décision des juges est fixée au 2 juillet, avec donc un mois de réflexion à partir de ce que nous avons mis en débat.

PARIS, 8 août 2011 (AFP) - Philippe Poutou, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), a lancé lundi un appel aux maires afin que son parti obtienne les 500 parrainages nécessaires pour prendre part à l'élection présidentielle, interviewé sur France-Info.
L’ouvrier, rodé au terrain syndical mais peu au fait des codes du monde politique, avoue ses peurs face à l’enjeu de 2012.

PARIS — Philippe Poutou, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à la présidentielle, a estimé mercredi sur RMC que face à "un système de dingue", la solution passe par "des luttes sociales".

500 jeunes du monde entier se sont réunis pour faire entendre leur position contre le capitalisme.
Philippe Poutou, 44 ans, ouvrier à l’usine Ford de Blanquefort près de Bordeaux, est un militant de longue date. Syndicaliste, il a mené récemment une lutte importante contre la fermeture de son usine.
Cette année, le Nouveau Parti Anticapitaliste et son secteur jeunes organisent à Fumel (Lot et Garonne) les 28èmes Rencontres Internationales de Jeunes.
Échos de l’Eure...
« Eva Joly a raison : le 14 juillet est devenu le défilé des mercenaires des interventions colonialistes et impérialistes dans le monde.
bandeauPr-sidentielle-light.pdf
La préparation de l’élection présidentielle, pour les grands partis institutionnels, l’UMP et le PS, est plus l’occasion d’étaler les rivalités et les ambitions personnelles qui les divisent ou les opposent que de se soucier des préoccupations de la majorité de la population.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Philippe Poutou