Philippe Poutou

Vu de l’extérieur comme de l’intérieur, c’est le calme plat. Nous n’avons pas l’impression que la fermeture de l’usine a été annoncée pour fin 2019 et que la procédure de licenciements (« plan de sauvegarde de l’emploi » – PSE) sera lancée dès le 26 juin. 

Lors du meeting de l’Université d’été du NPA, le 29 août, notre candidat Philippe Poutou a exposé l’analyse du NPA de la crise du capitalisme ainsi que les grandes lignes de notre programme. Nous en publions quelques extraits.
(De Gironde) Le jour n'est pas encore levé mais Philippe Poutou a l'œil vif et le cou parfumé. Au volant de sa Peugeot, le candidat à l'élection présidentielle du NPA fonce vers l'usine Ford de Blanquefort, près de Bordeaux.
Port-Leucate (Aude), envoyée spéciale.  Pas facile de succéder à Olivier Besancenot. Philippe Poutou, le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) à la présidentielle, le reconnaît volontiers. « Je n’ai pas le même style que Besancenot.
Au NPA, un fils de postier succède à un facteur. C’est en effet Philippe Poutou, 44 ans, fils d’un ancien agent de La Poste girondin, qui portera les couleurs du Nouveau Parti anticapitaliste à l’élection présidentielle de 2012, reprenant le flambeau d’Olivier Besancenot.
Avis de tempête pour le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), déjà menacé d'implosion trois ans à peine après sa création. Dans les allées de son université d'été, à Port-Leucate (Aude), du 28 au 31 août, l'ambiance est morose.
Port-Leucate (Aude) Envoyé spécial - Le "camarade candidat Philippe Poutou" a tenu son premier meeting à Port-Leucate (Aude), lundi 29 août, en présence de quelque 900 personnes, dans le cadre de l'université d'été du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA).
Il avait avoué avoir la trouille de ce baptême du feu. Philippe Poutou, ouvrier-réparateur et syndicaliste CGT à l’usine Ford de Blanquefort, a effectué hier soir un exercice tout nouveau pour lui : un meeting de candidat à la présidentielle.
Philippe Poutou va tenir lundi soir son premier meeting de campagne devant les militants du NPA réunis à l'université d'été à Port-Leucate (Aude). Le parti s'est déchiré, après la défection d'Olivier Besancenot, sur les questions de stratégie vis à vis de l'union avec le Front de Gauche.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Philippe Poutou