Philippe Poutou

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Près de 500 militantEs se sont retouvés devant le tribunal de grande instance de Versailles le jeudi 16 novembre pour affirmer leur soutien aux 9 militants de la CGT PSA Poissy poursuivis pour prétendument avoir séquestré un responsable hiérarchique. 

 Jeudi 13 avril, une camarade a commencé par faire un tour d’horizon de l’investissement militant pour l’accueil des migrants et des luttes dans la santé et à l’Université. Olivier a pris le relais... se présentant comme l’hologramme de Philippe Poutou, déclenchant rire et applaudissements.
Avant la réunion mercredi 12 avril, Armelle Pertus a pu développer au journal et à la radio locale certains aspects du programme : interdiction des licenciements, réduction du temps de travail, développement des services publics, etc. Elle a pu également présenter notre projet politique.
Lundi 10 avril, Christine Poupin a animé une réunion publique en présence de 70 personnes.
Le « dégagisme » pour déterminer son vote est un piège. Olivier Besancenot l’a démontré ce lundi 10 avril devant 70 personnes à Bagneux (92).
Salle comble pour notre réunion publique avec Philippe Poutou le lundi 10 avril ! 380 personnes et de nombreux médias. Avant l’intervention de Philippe, le comité a donné la parole aux luttes locales.
Nous sommes là pour faire entendre la parole libérée de celles et ceux qu’on n’entend jamais, pour porter un projet politique nourri par les mobilisations et qui ne peut aboutir que porté par elles...
 
Le 7 avril dernier était organisée une nouvelle manifestation devant le siège parisien du groupe Vivarte, en pleine restructuration (voir l’Anticapitaliste n°369 et

Pages

S'abonner à Philippe Poutou