Palestine

Pour la troisième fois en moins d’un an, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou sera reçu, le 5 juin prochain, par Emmanuel Macron.

« Maintenant c’est à votre tour d’avoir peur ».
Le succès rencontré par la campagne internationale Boycott-Désinvestissement-Sanctions en soutien du peuple palestinien suscite des réactions de plus en plus violentes de la part des officines sionistes.
Une « troisième Intifada » est-elle en cours ?
Tout est bon, décidément, pour le Premier Ministre israélien, lorsqu'il s'agit d'accuser les Palestiniens et/ou les Arabes et/ou les Musulmans de vouloir détruire les Juifs.
Les événements de ces deux dernières semaines marquent une nouvelle étape de la résistance palestinienne, en particulier d’une jeunesse qui ne supporte plus l’humiliation et l’oppression.
Par Michel Warschawski. « Troisieme Intifada » ? s’interrogent les éditorialistes.
Les grands médias et les analystes autoproclamés s’interrogent : comment comprendre la multiplication, ces derniers jours, des attaques menées par des Palestiniens en Cisjordanie, à Jérusalem et en Israël ?
Depuis plusieurs semaines, les affrontements se sont multipliés autour de l’esplanade des Mosquées, opposant armée israélienne et juifs orthodoxes à la population palestinienne.
La nouvelle est tombée en fin d’été, Transdev, filiale de Veolia environnement et de la Caisse des dépôts, vient de céder toutes ses participations dans le tramway de Jérusalem à des investisseurs israéliens.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Palestine