Palestine

Quelques jours après l’annonce, par les autorités israéliennes, de la prolongation de la détention de Salah Hamouri, nous avons rencontré Elsa Lefort pour faire le point sur la situation de son époux Salah et sur la campagne pour sa libération.

Six mois de « détention administrative » viennent d’être requis contre Salah Hamouri, militant franco-palestinien détenu par Israël durant plus de six ans entre 2005 et 2011, et de nouveau interpellé par les autorités israéliennes le 23 août. 
Salah Hamouri, militant franco-palestinien détenu par Israël durant plus de six ans entre 2005 et 2011, a été de nouveau arrêté la nuit dernière par les autorités israéliennes à son domicile de Jérusalem-est.
« Regain de tension », « nouvelle flambée de violences », « dangereuse escalade »… Les poncifs journalistiques ont fait leur retour, et chacun fait mine de s’étonner des violents affrontements entre, d’une part, l’armée et la police israéliennes et, d’autre part, les Palestiniens.
Le 11 juillet dernier, les Nations unies publiaient un rapport intitulé « Gaza, 10 ans après », consacré à la situation économique, sociale et humanitaire dans l’enclave palestinienne sujette au blocus israélien. Un constat et des chiffres accablants. 
L’odieuse invitation lancée à Netanyahou lors des commémorations de la rafle du Vél’ d’Hiv’ n’aura pas suffi.
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou sera présent à Paris le 16 juillet prochain pour un « entretien de travail » avec Emmanuel Macron et pour participer aux commémorations de la rafle du Vél d’Hiv’. Une visite révoltante.
La dernière opération militaire d’envergure de l’État sioniste « bordure protectrice » en 2014 contre le peuple de Gaza avait tué plus de 1 500 habitantEs.
Par Julien Salingue. Le 5 juin 1967 au matin, les forces aériennes israéliennes mènent une attaque massive contre l’aviation égyptienne alors stationnée au sol : 80 % des appareils égyptiens sont détruits.
Après 40 jours d’une grève de la faim exceptionnelle par son ampleur et sa détermination, les prisonniers politiques palestiniens ont décidé de suspendre leur mouvement commencé le 17 avril.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Palestine