Palestine

Entretien avec Roxane Zadvat, du Théâtre Croquemitaine (Belgique), suite à la présentation de la pièce Made in Palestine lors de l’édition 2018 de l’université d’été du NPA.

2017 a été une année noire pour les Palestinien-ne-s qui, malheureusement en phase avec les évolutions politiques régionales, ont vu s’éloigner encore un peu plus les perspectives d’émancipation.
Le 26 février, le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman, suivant les demandes du procureur et du Shin Bet (service de sécurité intérieur), a prolongé la détention administrative de Salah Hamouri pour une durée de quatre mois.
Le 26 février, le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman, suivant les demandes du procureur et du Shin Bet (service de sécurité intérieure), a prolongé la détention de Salah Hamouri pour une durée d’au moins quatre mois.
Un film réalisé par la cinéaste palestinienne Annemarie Jacir, sortie nationale le 14 février. 
Ce sont des responsables des organes sécuritaires israéliens qui l’ont affirmé à la mi-janvier : la bande de Gaza est « au bord de l’effondrement complet ».
6742 : c’est le nombre de PalestinienEs, originaires de Gaza et de Cisjordanie, qui ont été arrêtés et détenus par Israël, au cours de la seule année 2017.
Le 6 décembre, Donald Trump annonçait sa décision de reconnaître officiellement Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël, et d’y déménager l’ambassade des États-Unis, jusqu’alors située à Tel Aviv.
Au cours d’une allocution d’une dizaine de minutes prononcée le 6 décembre, Donald Trump a annoncé sa décision de reconnaître officiellement Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël, et d’y déménager l’ambassade des États-Unis, jusqu’alors sise à Tel Aviv.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Palestine