Palestine

Mercredi 20 mai, les forces spéciales de l’armée israélienne ont tenté d’enlever Salah Hamouri devant le siège de l’ONG Addameer où il travaille à Ramallah en Cisjordanie occupée.

Israël a infligé des amendes à des imams pour avoir organisé des prières, tout en permettant aux synagogues de continuer leurs services.
Le « plan Trump » pour le Proche-Orient, pompeusement baptisé « Deal of the Century » (« Accord du siècle »), a été présenté le 28 janvier dernier.
Mardi 25 février, lors du sixième débat de la primaire démocrate, Bernie Sanders n’a pas mâché ses mots en évoquant Benjamin Netanyahou, qu’il a qualifié de « raciste réactionnaire ».
Documentaire suisse, 1 h 18, sorti le 15 janvier 2020.
Un point de vue palestinien sur le « plan Trump ».
Le « plan Trump » concernant le Proche-Orient, pompeusement baptisé « Deal of the Century » (« Accord du siècle »), est immédiatement apparu pour ce qu’il est : un plan de reconnaissance du fait accompli colonial, avec un alignement total sur les positions de la droite israélienne.
Deux ans d’enquête, des dizaines d’auditions de témoins, des milliers de pages de dossier, trois affaires distinctes : le couperet est finalement tombé, le 21 novembre, avec l’annonce de la mise en examen de Benyamin Netanyahou pour « abus de confiance », « corruption » et « fraude ».
Ramy Shaath est un prisonnier politique en Égypte en raison de son rôle de coordinateur de la campagne BDS et de ses critiques du régime Sissi.


Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Palestine