mouvement des gilets jaunes

On n’en attendait pas grand-chose, tant les ministres avaient fait un pilonnage sur tous les médias depuis deux jours… et on n’a effectivement pas été déçu.

Ces derniers jours, le pouvoir avait cherché à faire monter chez touTEs un sentiment de panique, parlant de « volonté de tuer », par crainte d’avoir à affronter aujourd’hui une nouvelle journée de forte mobilisation.
Face à la mobilisation des Gilets jaunes, le pouvoir a commencé à reculer, en annonçant la suppression, pour l’année 2019, de la hausse des taxes sur les carburants.
A l'initiative d'Attac et de la Fondation Copernic, syndicalistes, responsables associatifs et politiques, chercheur·es, universitaires ou artistes appellent à manifester pacifiquement dans la rue massivement le 8 décembre, journée de mobilisation internationale pour la justice climat
Le système politique dans lequel nous vivons n’a rien de démocratique. Les partis politiques sont quasi interchangeables, les politiciens n’aspirent qu’aux postes de gestion des affaires de la grande bourgeoisie.
Les trajets augmentent à cause de l’allongement de la distance domicile-travail, de la suppression des services publics en campagne ou zones périurbaines, des activités quotidiennes.
Durant sa campagne électorale, Emmanuel Macron avait annoncé son objectif de « 120 000 suppressions de poste dans la fonction publique d’ici à 2022 ».
Membres du gouvernement, parlementaires et journalistes des principaux médias partagent la même langue.
Avec Macron (comme avec ses prédécesseurs), c’est un vrai mélimélo. Ceux d’en haut payent toujours moins, ceux d’en bas ont la double peine : des taxes et des ­services publics (hôpitaux, écoles, …) dégradés.
Le 4 décembre, le Premier ministre Édouard Philippe déclarait, à propos du mouvement des Gilets jaunes : « Il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas voir ni entendre cette colère.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à mouvement des gilets jaunes