Michelin

Publié par NPA auto-critiqueLe syndicat SUD majoritaire à l'usine Michelin de La Roche Sur Yon a publié sous le titre

Plusieurs sites Michelin en danger, c’est ce que laisse penser un document interne qu'a pu consulter Le Monde.
Michelin annonce la suppression de 1500 emplois en France d’ici à 2021. Ils s’ajoutent dans la même annonce aux 450 postes de travail supprimés aux États-Unis...
HOMMAGE A FRANÇOIS MICHELINPendant que d’autres vont vous rendre hommage, moi, Monsieur François Michelin, je vais le rendre à ceux qui vous ont permis d’exister.
Sur Clermont-Ferrand, une mobilisation des salariés Michelin, avec appel à la grève, a eu lieu le mercredi 11 décembre 2013.
Pour s’opposer au plan de Michelin qui prévoit 726 licenciements sur les 930 postes de l’usine de Joué-lès-Tours, les Bibs ont bloqué l’usine pendant plus d’une semaine sans que les équipes syndicales, très repliées sur l’usine, prennent de réelles initiatives pour élargir la mobilisation.
En juin, la direction de Michelin annonce la suppression de 726 emplois à Joué-lès-Tours (sur 930), alors que rien qu’en 2012, les bénéfices ont augmenté de 7,4 % ! Face au mépris, la colère ouvrière.
 Une nouvelle fois la direction Michelin se distingue par son cynisme habituel. En 1999 elle avait incarné ce qui allait devenir une expression courante par la suite : les licenciements boursiers.
Michelin passe à l'attaque contre les salariés : 1093 suppression d'emplois, 1800 départs soi-disant « volontaires » entraînant la fermeture de l'usine de Noyelles-les-Seclin, dans le Nord et une diminution des effectifs dans les usines de Tours et de Montceau-les-Mines.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Michelin