loi Macron

Pour le gouvernement, la période n’est pas vraiment au beau fixe. Il a beau essayer de convaincre partout que sa politique est bonne, rien n’y fait. Les mécontentements, les colères chaque jour sont de plus nombreux et plus fortes et semblent vouloir converger à partir du 5 décembre.

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique vient de publier les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. Sans grande surprise, ce gouvernement compte douze millionnaires.Des ministres millionnaires
Attendue avec des interrogations plus ou moins bienveillantes, la journée de mobilisation du 12 septembre a été un succès, qui appelle des suites.
Alors que les cartons se préparent dans les ministères suite à l’élection de Macron et à l’imminence de la nomination d’un nouveau gouvernement, la parution de décrets et autres arrêtés se succèdent au Journal officiel...
Ce mardi, le sémillant ministre de l’économie, Emmanuel Macron, tenait à la Mutualité – tout un symbole – le premier grand meeting de son mouvement politique, En Marche !, lancé en avril dernier. 
Après l’échec de la négociation d’un premier accord sur le travail dominical aux Galeries Lafayette, la CFTC et la CGC de l’entreprise ont finalement apposé leur paraphe en catimini sur un accord revu à la marge le 20 mai dernier.
L’effet de souffle de la victoire du Non au référendum organisé au BHV sur le travail dominical est loin d’être retombé (voir l’Anticapitaliste n°313) : les patrons des grands magasins avaient eux repoussé la négociation sur ce thème au 14 décembre pour revoir leurs propositions à la hausse a
Après avoir déclaré en septembre que le statut des fonctionnaires n’était « plus justifiable », Emmanuel Macron s’est déclaré mardi 10 novembre favorable à un salaire dépendant plus du mérite.
« Continue Emmanuel », a lancé Manuel Valls sur Europe 1. Il y a quelques mois, c’était Christine Lagarde, ex-ministre de Sarkozy et directrice générale du FMI, qui lançait qu’il faudrait d’autres lois Macron. Et Macron de présenter lundi 9 novembre les grandes lignes de sa nouvelle loi.
Macron, le ministre de l’économie, a présenté sa nouvelle loi. C’est une nouvelle étape dans une offensive globale contre le droit du travail. Pas étonnant si le FN grimpe dans les sondages avec une telle politique.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à loi Macron