licenciements

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Non contents d’affaiblir les protections collectives, les gouvernements répondent toujours présents aux exigences du patronat visant à réduire au minimum les protections individuelles. 

L’entreprise Johnson Controls, qui fabrique des tissus pour les grandes marques automobiles (particulièrement pour Volkswagen) comptait 600 salariéEs en 2009... et seulement 300 en 2015. Aujourd’hui la direction veut supprimer 55 emplois...
L’histoire de la lutte des Goodyear est une leçon de choses. La fermeture du site est un véritable désastre social. « Sur tous les salariés, plus de 750 d’entre eux n’ont toujours pas trouvé de travail.
Le tribunal d'Amiens vient d'annoncer la condamnation de huit ex-salariés de l'usine Goodyear, à 24 mois de prison, dont 9 mois fermes, assortie d'une possibilité d'aménagement.
À Air France, le révélateur qu’a constitué la geste de la chemise arrachée du DRH continue de produire ses effets...
Entretien. Salarié à Air France, Mathieu Santel est membre du bureau national de Sud Aérien.
Avant le 5 octobre, pour tous – gouvernement, éluEs, grands médias, économistes – l’affaire était simple : Air France était une compagnie au bord du gouffre qu’il fallait réformer (comprendre « réduire le coût du travail »), ce qui serait fait par des patrons de grande qualité, chantre du « d
La direction a mis donc les bouchées doubles pour licencier en urgence « pour faute lourde » quatre agents du Fret Cargo d’Air France.Le Premier Ministre avait insisté à plusieurs reprises pour que la Direction d’Air France se fasse très vite justice elle-même.
Le 5 octobre, les images des deux cadres s’enfuyant chemise arrachée ont provoqué une vague de jubilation dans de larges secteurs du monde du travail.
Gouvernement et médias aimeraient que la situation à Air France retombe dans les ornières habituelles du « dialogue social », c’est-à-dire la soumission des syndicats aux exigences patronales.

Pages

S'abonner à licenciements