licenciements

Depuis l’annonce de sa volonté de désengagement le 27 février dernier, on s’en doutait, on le craignait, Ford pouvait à tout moment franchir un pas de plus vers la liquidation de l’usine. C’est donc arrivé le jeudi 7 juin lors d’un Comité d’entreprise extraordinaire.

Quand les ouvriers de GM&S, sous-traitant automobile, ont menacé de faire sauter l’usine le 11 mai, c’est qu’ils ne voyaient plus d’issue pour sauver leurs emplois.
Dans le passé, le patronat évitait souvent les annonces de suppressions d’emplois et de fermetures de sites en période électorale. En 2017, présidentielle et législatives ou pas, les licenciements battent leur plein...
Entretien. Au cours de la mobilisation, nous avons recueilli les témoignages de deux salariés du site « Pierre » et « Jean » qui n’ont pas souhaité que leurs noms soient connus.
Ce mardi 23 mai, le tribunal de commerce de Poitiers devait décider de l’avenir immédiat de l’équipementier automobile GM&S...
Les salariés de la Seita en lutte pour préserver leurs emplois depuis le 29 novembre, suite à une décision d’impérial tobacco de fermer sa dernière usine en France pour délocaliser en Pologne pour donner encore plus d’argent aux actionnaires.
Par Jacques SAYAGH, publié par Ouest France. 
L’existence d’un chômage de masse, au côté de la précarisation des emplois, est destructeur pour toutes celles et ceux qui les subissent.
Nous étions une quarantaine de salariés Ford à manifester ce mercredi 22 février à Paris devant le ministère de l’Économie à Bercy.
De quoi parle-t-on ?

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à licenciements