licenciements

600 emplois sont menacés. Les syndicats CGT des Fonderies Alu et Fonte dans la Vienne appellent à la grève jeudi 4 juin à 10 heures. Elles ont comme unique client Renault, la partie Alu compte 285 salariés, et la partie Fonte emploie 315 personnes.

Sous le lion de Belfort, une banderole géante proclame : « Soutien aux salariés de général Electric ».
7 à 8 000 personnes se sont réunies à Belfort pour une manifestation en réaction au plan de licenciements à Général Electric. Il y aurait 1000 suppressions de postes, et une menace de fermeture de l’usine à plus ou moins long terme.
La CGT Ford a lancé un appel pour la convergence contre les licenciements et les fermetures d’entreprises. C’est une tentative d’amorcer une convergence, malgré les — ou à cause des – difficultés de la situation actuelle.


Entretien. Les discussions engagées entre Fiat et Renault en vue de leur fusion n’ont pas, à l’heure actuelle, abouti. Pause ou un arrêt définitif ?
Une grève des sous-traitants ralentit la production des Smart dans l’usine Mercedes d’Hambach en Lorraine. Les effectifs employés par Mercedes sont aux environs de 800 et ceux des sous traitants qui opèrent dans l'usine sont aux environs de 600.
Alors que, après les européennes, les plans de suppressions d’emplois repartent de plus belle, en particulier dans l’industrie, on n’oublie pas que, depuis septembre 2018, les salariéEs de l’enseigne d’habillement New Look se battent contre sa fermeture annoncée (voir
Notre résistance s’avérera peut-être n’être au final que de l’acharnement thérapeutique. On verra bien. En attendant, nous sommes un certain nombre à croire qu’il reste possible de sauver cette usine, les quelques centaines d’emplois directs et derrière quelques centaines d’autres induits.
La grande distribution n’en finit pas de dévorer ses salariéEs, à tel point que la CGT a comparé la situation à celle qui a touché la sidérurgie au siècle dernier. Ainsi, à Carrefour, c’est une rupture conventionnelle collective géante qui va être mise en œuvre.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à licenciements