licenciements

Opel, la filiale allemande rachetée à General Motors par PSA en 2018, voudrait supprimer jusqu'à 4.100 emplois. 2.100 postes au moins seraient supprimés d'ici 2025, avant deux autres vagues de mesures portant sur 1.000 emplois chacune d’ici 2029.

Par Mickaël Bosredon, publié par 20 minutes.
Communiqué de Philippe Poutou et du NPA. Comme les représentantEs des salariéEs n’ont cessé de le dénoncer depuis plusieurs mois, la direction de Ford a décidé de liquider le site de Blanquefort.
INTERVIEW publiée par le JDD. Alors que Ford a annoncé mardi sa décision de ne plus investir dans son site de Blanquef
Non contents d’affaiblir les protections collectives, les gouvernements répondent toujours présents aux exigences du patronat visant à réduire au minimum les protections individuelles. 
Après le choc annoncé du plan Bompard de transformation de l’enseigne (voir l’Anticapitaliste n°415), les salariéEs du groupe Carrefour sont appelés à la mobilisation. Les hostilités ont été ouvertes ce lundi par la CGT dans le cadre d’une « semaine de la colère ».
Le climat social commence à changer.
La Rupture conventionnelle collective (RCC) est applicable depuis le début de l’année. Elle fait la « Une » : Pimkie (208 salariéEs), PSA (1 300), mais aussi le groupe Figaro, les Inrocks ou la Société Générale.
La Direccte a rejeté le plan social qui prévoyait 345 licenciements sur le site de General Electric Hydro à Grenoble. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à licenciements