La Réunion

Alors que le mouvement des gilets jaunes se développait également à La Réunion, en signe de protestation contre la vie chère, le gouvernement a fait le choix de la répression, avec instauration d’un couvre-feu, patrouilles de l’armée et autres pratiques typiques de la gestion coloniale des co

Après dix jours de grève à l’appel d’une large intersyndicale, les salariés de BNP Paribas viennent d’obtenir 18 euros d’augmentation mensuelle plus une prime de 700 euros annuelle...
L’Assemblée nationale vient de voter une résolution mémorielle qui reconnaît la responsabilité de l’État français dans la « déportation » de 1 615 enfants réunionnais, enlevés de leur île entre 1963 et 1982 pour repeupler des départements ruraux de « métropole »...
« Dans l’ensemble de la République, c’est à la Réunion que les écarts entre les revenus sont les plus prononcés.
Le 18 mars, le candidat du Front de Gauche a défendu la République devant plus de 2 000 personnes, à la Réunion.
Entretien avec Granyab,un étudiant qui a suivi les événements de près.
Le Forum social réunionnais qui se tenait le 19 février à la Saline, avait pour mot d’ordre : « La peur doit change de camp ».
À l’appel de quelques camarades d’Attac, un petit noyau de militantEs culturels réunionnais et de militantEs de base de la LDH, de SUD éducation, de la FSU, la CGTR, du Front de Gauche et du NPAR, ainsi que de militantEs isoléEs (se déclarant libertaires ou écolos) s’était réuni le samedi 28
Le «coprésident» du PG vient de passer trois jours chez nous.
A sept jours des
cantonales partielles à Saint-Denis et Saint-Leu, le Nouveau parti
anticapitaliste réunionnais (NPAR) monte au créneau et tient à se
positionner sur l'actualité sociale et sur sa récente participation
à l'université d'été du NPA. Inscrite sur le socle des échéances

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à La Réunion