La République En Marche (LREM)

Ce début de semaine est marqué par l’ouverture du débat parlementaire sur le projet de loi des retraites. Pluie d’amendements et cris d’orfraie de la majorité devant « l’obstruction parlementaire », le théâtre peut commencer… Mais l’essentiel est ailleurs.

Le petit théâtre macronien continue sur sa lancée et, de temps en temps, une marionnette dégage ou change de personnage. Griveaux est le dernier en date.
Benjamin Griveaux a donc jeté l’éponge dans la course à la mairie de Paris, dans laquelle il était largement distancé, dans les sondages, par Anne Hidalgo et Rachida Dati, entre autres en raison de la candidature dissidente de Cédric Villani.
« Vu ce qu’on montre en ce moment, les élus locaux qui ont l’étiquette En Marche ont du souci à se faire. » Ainsi s’exprimait, sous couvert d’anonymat, un député LREM, quelques heures avant d’être reçu, au côté de l’ensemble des élus du groupe, le 11 février à l’Élysée.
Ce jeudi 30 janvier, des opposant-e-s non violent-e-s à la réforme des retraites ont participé à la cérémonie des vœux d’Alain Fontanel, candidat LREM aux élections municipales de Strasbourg. Au cours de son intervention, une question lui a été adressée concernant la réforme des retraites.
Avec l’annonce, le 28 janvier, du départ de la députée des Français d’Amérique latine Paula Forteza, ce sont désormais près d’une vingtaine de parlementaires qui ont quitté le mouvement et/ou le groupe parlementaire LREM.
On l’a appris dans la « newsletter politique » de Libération datée du 12 novembre. Le 5 novembre, quatre députés LREM ont participé aux festivités organisées à l’occasion du 25e anniversaire du cabinet de lobbying Com’Publics.
Nathalie Loiseau, tête de liste macronienne aux élections européennes, s’est rendue les 14 et 15 avril à la Réunion. Son job est de vendre le bilan présidentiel et la campagne supposée opposer « progressistes » et « populistes ».
Fin mars, le parti de Sa Majesté tenait une réunion publique à Gardanne (13). Rien de bien nouveau à cette époque de grand Bla-bla…
Ce sera donc Nathalie Loiseau. Le 26 mars, on apprenait que la désormais ex-ministre des Affaires européennes conduirait la liste LREM lors des élections européennes. Voilà qui met fin à un bouleversant suspense !

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à La République En Marche (LREM)