justice d'exception

Ce mardi, cela fait dix-sept mois jour pour jour que Adama Traoré a été tué par trois gendarmes, qui l’ont asphyxié en pesant sur lui de tout leur poids et de celui de leurs armes.

Le travail entrepris sous Sarkozy tout naturellement arrive à son terme sous Hollande. Pas d’anicroche, pas de remise en cause.
PARIS, 29 mai 2009 (AFP) - Le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) Olivier Besancenot a estimé vendredi que Julien Coupat, libéré la veille après plus de six mois de détention préventive, "devrait être disculpé" puisqu'il n'y a "rien" dans le dossier de terrorisme présumé le concer

Menacé de 5 ans de prison pour "terrorisme", ses droits sont bafoués par le Parquet de Paris.
Mardi 5 mai, alors que le Quai d'Orsay recevait Lieberman, le ministre fasciste des affaires étrangères d'Israël, la Chancellerie s'acharnait contre Georges Ibrahim Abdallah, militant emblématique de la cause palestinienne.
Pour la troisième fois, le parquet s'est opposé à la mise en liberté de Julien Coupat, présenté comme le responsable du "groupe de Tarnac".
Emblématique, l’arrestation du « groupe de Tarnac » fait penser à d’autres montages, comme l’affaire des Irlandais de Vincennes. Entretien avec Éric Hazan, éditeur de « L’Insurrection qui vient » signé d’un Comité invisible, et auteur d’une pétition en défense des inculpés.
L'agitation médiatique déclenchée par le ministère de l'Intérieur à propos des prétendus terroristes de Tarnac est retombée comme un soufflé...

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à justice d'exception