Inde

Emblématique des conditions de la classe ouvrière d’Inde, l’année 2020 a débuté par un incendie meurtrier dans une usine de Delhi dont le gouvernement refuse de donner le nombre de victimes.

Ce 7 février à Dehli, le parti AAP (Aam Aadmi Party, Parti de l’homme ordinaire) – dont le drapeau est un balai – a remporté les élections régionales, raflant 67 sièges sur les 70 de l’assemblée législative de l’État.
Les 6 et 7 janvier, contre la privatisation, la grève de l’industrie du charbon en Inde a été la plus massive depuis les années 70, tous secteurs confondus...
Trente ans après, la plus grave catastrophe industrielle de l’histoire continue de faire des victimes.
Treize femmes sont décédées dans l’État du Chhattisgarh, et plusieurs dizaines toujours hospitalisées, des suites d’une opération de stérilisation en série. Un médecin avait opéré 83 femmes en 5 heures dans un hôpital désaffecté sans aucune infrastructure.
Les résultats des élections législatives indiennes ont été bien au-delà des prévisions.
Priyamvada N. Purushotham, Actes Sud, 2014, 21,80 euros.
Le 16 mai, les résultats des élections législatives indiennes ont été bien au-delà des prévisions. Avec 31 % des voix, le Bharatiya Janata Party, le Parti du peuple indien, a remporté 282 sièges, soit bien plus que la moitié des 543 membres du Parlement. C’est une victoire écrasante.
A quelques jours de la fin du scrutin, le résultat des élections indiennes reste une inconnue pour beaucoup de commentateurs indiens.
Le scrutin législatif en cours revêt une importance toute particulière pour l’Inde, le favori des sondages promouvant un nationalisme agressif d’extrême droite, racial et religieux.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Inde