Inde

Au terme d’une longue, violente et coûteuse campagne, Narendra Modi, leader de l’extrême droite hindouiste, vient de gagner une seconde fois, et très largement, les élections générales indiennes.

L’ampleur de la grève du 2 septembre en Inde a été une véritable démonstration de force. Cette grève était appelée par dix syndicats, sauf celui lié au parti nationaliste hindou. Le nombre de grévistes serait estimé à 150 millions.
De Kanu Behl, avec Shashank Arora, Shivani Raghuvanshi et Ranvir Shorey. Sortie le mercredi 6 mai.
Le Premier ministre indien a fait sa tournée en Europe et au Canada où il a tenté de représenter dignement l’image d’un pays émergent.
Ce 7 février à Dehli, le parti AAP (Aam Aadmi Party, Parti de l’homme ordinaire) – dont le drapeau est un balai – a remporté les élections régionales, raflant 67 sièges sur les 70 de l’assemblée législative de l’État.
Les 6 et 7 janvier, contre la privatisation, la grève de l’industrie du charbon en Inde a été la plus massive depuis les années 70, tous secteurs confondus...
Trente ans après, la plus grave catastrophe industrielle de l’histoire continue de faire des victimes.
Treize femmes sont décédées dans l’État du Chhattisgarh, et plusieurs dizaines toujours hospitalisées, des suites d’une opération de stérilisation en série. Un médecin avait opéré 83 femmes en 5 heures dans un hôpital désaffecté sans aucune infrastructure.
Les résultats des élections législatives indiennes ont été bien au-delà des prévisions.
Priyamvada N. Purushotham, Actes Sud, 2014, 21,80 euros.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Inde