homophobie

Ils n’ont pas peur du ridicule, les réacs anti PMA : ni dans leurs argumentaires ni dans le chiffre annoncé de participants à leur manifestation du dimanche 6 octobre (600 000 !). Et ils pourraient presque nous faire rire si leur discours restait sans conséquence.

Comme tous les ans, le 17 mai, la journée internationale de lutte contre l’homophobie permet de mettre en lumière les crimes et les inégalités que subissent les personnes LGBTI à travers le monde.
Le 3 mars, à Béziers (Hérault), une jeune femme qui se faisait raccompagner par des connaissances a été violée et torturée après leur avoir annoncé son homosexualité. Aujourd’hui, la lesbophobie est de plus en plus répandue et suscite des réactions parfois violentes.
Lutte contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie
Le 23 janvier à Mont-Saint-Martin, un jeune homme a été victime de violences homophobes : insultes, coup de poing, séquestration, puis menaces de représailles par téléphone.
Le tribunal correctionnel d’Évry a rendu le 19 janvier dernier un jugement reconnaissant la culpabilité de trois mineurs pour injures et agression physique « en raison de l’orientation sexuelle ».

Deux livres sortent coup sur coup au sujet de l'homosexualité et des « banlieues »1. L'un de témoignage, l'autre d'enquête. L'occasion de répertorier l'homophobie quotidienne qui sévit toujours, souvent sous silence. 
Le nouveau Président a déclaré “n’être personnellement pas en faveur” de la Déclaration de dépénalisation universelle de l’homosexualité signée par 66 pays et lue par le représentant Argentin, le 18 décembre 2008.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à homophobie