homophobie

Ils n’ont pas peur du ridicule, les réacs anti PMA : ni dans leurs argumentaires ni dans le chiffre annoncé de participants à leur manifestation du dimanche 6 octobre (600 000 !). Et ils pourraient presque nous faire rire si leur discours restait sans conséquence.

Depuis quelques années, le 17 mai est une journée consacrée à la sensibilisation contre les violences homophobes et transphobes.
Comme chaque année au mois de juin, des Marches des fiertés ont lieu partout en France. Ces manifestations politiques nous rappellent ainsi qu’en 1969 à New York, plusieurs nuits d’émeutes ont marqué la première rébellion LGBTI1 de l’histoire.
Où en est-on de l’égalité des droits aujourd’hui en France ?
Quelle est l’histoire de TaPaGeS1 ?
La campagne mise en place pour faire connaître la ligne azur contre l’homophobie, n’est qu’un paravent pour faire oublier les multiples dérapages homophobes des élus de droite.
Le 21 mai dernier, à l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, la commission lesbiennes, gays, bi, trans et intersexués de la région parisienne du NPA organisait, dans un bar du 20e arrondissement, une réunion publique sur le thème de la solidarité interna
La journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie rappelle les nombreux combats qu’il reste à mener pour défendre les droits des personnes LGBTI.
Comme tous les ans, le 17 mai, la journée internationale de lutte contre l’homophobie permet de mettre en lumière les crimes et les inégalités que subissent les personnes LGBTI à travers le monde.
Le 3 mars, à Béziers (Hérault), une jeune femme qui se faisait raccompagner par des connaissances a été violée et torturée après leur avoir annoncé son homosexualité. Aujourd’hui, la lesbophobie est de plus en plus répandue et suscite des réactions parfois violentes.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à homophobie