homophobie

Lors de sa campagne électorale victorieuse de 2016, Rodrigo Duterte, alors élu président des Philippes, s’était fait une réputation mondiale pour la brutalité de ses propos, dénonçant les « connards » de la haute administration, se vantant d’avoir froidement exécuté des délinquants dan

Samedi 18 mai, journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, le Centre LGBT de Vendée tenait un stand d'information et de sensibilisation à La Roche-sur-Yon quand une bande d'une vingtaine de jeunes hommes, certains habi
Film étatsunien de Joel Edgerton, 1h55 min, sorti le 27 mars 2019.L’acteur australien Joel Edgerton passe à nouveau derrière la caméra et réalise un drame sur les pudiquement nommés « centres de conversion » étatsuniens.
Après l’avoir, comme d’autres, incluse dans ses promesses de campagne, le gouvernement Macron a promis une loi bioéthique pour janvier 2019, dans laquelle serait intégrée la procréation médicalement assisté (PMA), peu de temps après l’avis favorable du Conseil consultatif national
La question peut prêter à sourire, et pourtant c’est celle que se sont posé très sérieusement de nombreux journalistes suite aux déclarations du pape le 26 août. 
Dès l’élection d’Emmanuel Macron, nous pointions le fait que, sous couvert d’une campagne « gay-friendly », le gouvernement formé par Macron était peuplé d’homophobes, à commencer par Édouard Philippe et Gérald Darmanin.
Les droits LGBTI gagnent du terrain dans la plupart des pays occidentaux ainsi que dans quelques autres pays comme l’Argentine par exemple. Pour autant tous ne cèdent pas… 
Depuis février, le gouvernement tchétchène traque les homosexuels… Et l’horreur que le monde entier découvrait le 1er avril est loin de s’être arrêtée depuis.
Au début du mois d’avril, une purge anti-gay en Tchétchénie avait été révélée par le journal russe indépendant la Novaïa Gazeta : des centaines d’homosexuels auraient été arrêtés et incarcérés dans des prisons secrètes, de nombreux étant torturés notamment à l’aide d’électrochocs et
Les informations qui parviennent de Tchétchénie, timidement relayées par quelques journaux, sont effroyables. Ramzan Kadyrov, le fidèle serviteur de Poutine dans la république « autonome » de Tchétchénie, se veut plus royaliste que le roi du Kremlin.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à homophobie