Grèce

Il y avait peu de suspens : la majorité de droite du Parlement grec a voté jeudi 11 juin la loi réactionnaire sur l’école, confirmant s’il en était besoin la dangerosité d’un gouvernement dont la seule ligne est de casser les services publics pour mieux les offrir au privé, de préfé

Après celles de 1992, les récentes mobilisations nationalistes en Grèce sur la question macédonienne (voir l’Anticapitaliste n°415) vérifient que l’histoire ne se répète pas, mais bafouille… Elle n’en est pas pour autant moins lourde de danger. 
Le 21 janvier, près de 100 000 personnes se sont retrouvées à Thessalonique, en Grèce, à l’appel d’organisations nationalistes, pour affirmer que « La Macédoine est grecque ».
Face à de nouvelles mesures austéritaires et antisociales, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes de Grèce. Insuffisant, malheureusement, pour faire reculer le gouvernement. 
Chaque 17 novembre, en Grèce, la révolte des étudiantEs de l’École polytechnique d’Athènes contre la junte des colonels en 1973 est une commémoration de masse.
Après l’assassinat en septembre 2013 du rappeur antifasciste Pavlos Fyssas, la bande de nazis de Chryssi Avgi (Aube dorée) avait été contrainte de faire profil bas. Quatre ans plus tard, les agressions ont repris…
En 2015, environ un million de réfugiés sont arrivés en Europe après avoir traversé les frontières de l’UE, avec pour première étape les îles grecques de la mer Égée.
Mauvaise surprise pour les touristes qui se promènent en ce moment à Athènes ou sur les îles grecques : les poubelles s’entassent, résultat d’une grève des travailleurs dans les mairies...
Euklidis Tsakalotos, le ministre des Affaires économiques, a soupiré d’aise à la mi-semaine, après la conclusion d’un accord entre l’Union européenne et le gouvernement grec : « les négociations sont finies, on voit sortir une fumée blanche », en allusion à l’élection d’un nouveau pape.
Une nouvelle baisse des retraites, déjà réduites en moyenne de 40 %, 14e baisse depuis 2010 (!), ainsi qu’une libéralisation plus poussée des licenciements, ou même l’imposition des bas salaires, sont notamment au menu des « discussions » actuelles de la troïka.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Grèce