Grèce

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Après celles de 1992, les récentes mobilisations nationalistes en Grèce sur la question macédonienne (voir l’Anticapitaliste n°415) vérifient que l’histoire ne se répète pas, mais bafouille… Elle n’en est pas pour autant moins lourde de danger. 

Nous, partis, organisations et fronts de la gauche grecque signataires de ce texte, nous exprimons une vigoureuse protestation, et dénonçons la décision du gouvernement et du parlement français de suspendre les libertés démocratiques ; nous dénonçons la répression des mobilisations de masse, les
De Dimitri Delioanes, L’Esprit du temps, 2015, 14,50 euros. 
Jeudi 12 novembre, avec une mobilisation appelée par GSEE (confédération du privé) et ADEDY (fédération du Public) ainsi que par PAME (courant syndical du KKE) et les syndicats de base (expression du courant radical), la journée de grève nationale a été un succès.
La grève générale de ce 12 novembre était un pari : bientôt deux mois après l'élection du nouveau gouvernement de Tsipras version memorandum, il pouvait y avoir un doute sur la volonté des travailleurEs de s'opposer dans la rue à un gouvernement qu'une bonne partie d'entre eux
Il y a quelque chose de pathétique à voir Tsipras multiplier cette semaine les sourires à Moscovici, venu « en ami de la Grèce »… rappeler que si le gouvernement grec voulait voir le versement de deux milliards d’euros, il devait très vite avancer sur quelques dossiers, en particulier celui d
Il est loin le temps où Tsipras raillait le président français sous le sobriquet de Hollandreou.
Par Yorgos Mitralias. 
Tribune du courant Anticapitalisme et Révolution. Loin d’être une surprise, la signature par Tsipras du troisième « mémorandum » s’inscrit dans la trajectoire de Syriza qui, au lieu d’organiser et d’en appeler à la mobilisation des classes populaires contre la troïka, a chois
Par Sonia Mitralias, publié par le LCR Belge. Dans les conditions de la crise paroxystique qui secoue la Grèce, nous assistons au déchaînement d’un sexisme extrêmement violent contre les femmes ! Et en plus, ceci se passe sur la scène politique centrale au vu de tout le monde.

Pages

S'abonner à Grèce