Grèce

Fin janvier, le journaliste Thomas Iacobi, notamment co-auteur du documentaire Aube dorée, une affaire personnelle, a été agressé par des militants d’extrême droite alors qu’il couvrait une manifestation nationaliste à Athènes.

Plus de 15 000 personnes ont manifesté hier soir dans les rues d’Athènes contre le vote au parlement d’un troisième mémorandum qui impose de nouvelles mesures austéritaires au peuple et aux travailleurs grecs. C’était la première journée de grève générale depuis que Tsipras est au gouvernement.
Une semaine après la victoire du NON au référendum en Grèce, Tsipras a accepté un accord bien pire encore que celui rejeté par le peuple grec. Comment en est-on arrivé là ? Quelles perspectives mettre en avant ? 
Athènes aujourd'hui : une situation explosive !Grand meeting ce soir devant le parlement !La majorité du comité central de Syriza rejète l'accord !
Déclaration de 107 (sur 201) membres du comité central du Syriza. 
Après 17 heures de réunion, hier, un accord a finalement été annoncé par les dirigeants de la zone euro concernant la Grèce.
Hier soir, tous les peuples du monde ont parlé d’un « coup d’Etat ».
Publié par Contretemps.eu.
Entretien avec Fani, militante d'OKDE Spartakos – Athènes, 13 juillet 2015.
Publié par Alencontre le 12/07/2015. Par Charles-André Udry. Les médias ont glosé d’importance sur l’aide des techniciens du Trésor français apportée au gouvernement d’Alexis Tsipras –

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Grèce