gouvernement Fillon

Les révélations en cascade sur les vacances de M. Alliot-Marie discréditent totalement la parole de la ministre des Affaires étrangères.

Mis bout à bout, ces différentes affirmations sont démenties par les faits révélés jour après jour.

Nicolas Sarkozy, invité ce jeudi soir de l’émission « Paroles de Français » sur TF1, a multiplié les effets d'annonces, les promesses datées qui n'engagent que lui  et les provocations en tous genres.
Le gouvernement français est légèrement gêné aux entournures par l’affaire MAM. Pour rappel, la ministre des Affaires étrangères enchaîne bourde sur bourde à propos de la Tunisie.
Après Michèle Alliot-Marie, contrainte de reconnaître qu'elle a utilisé deux fois, à la fin de l 'année, un jet privé appartenant à un homme d'affaires proche du clan Ben Ali-Trabelsi, c'est maintenant François Fillon qui est obligé d'avouer que lui, c'est en Egypte qu'il a voyagé sur un avion de
François Fillon a annoncé la couleur lors de son discours de politique générale : lui et Nicolas Sarkozy continueront de protéger l’oligarchie économique.
Malgré la promulgation de la loi injuste et inégalitaire sur les retraites, la journée de mobilisation du 23 novembre a rassemblé beaucoup de monde dans plus de 200 rassemblements, manifestations, meetings, à travers le pays.
Le 16 novembre dernier, Sarkozy a justifié sa politique, se moquant ouvertement des millions de personnes qui ont protesté ces derniers mois. Mais sa volonté d’apaisement risque de se heurter à la combativité populaire et au retour des affaires.
Le « nouveau » gouvernement ressemble encore davantage à un énorme bras d’honneur adressé aux classes populaires et aux contestataires.
Sur la défensive, Sarkozy a ressassé les misérables arguments entendus mille fois dans la bouche d'E. Woerth pour justifier la réforme des retraites.
La mobilisation sociale et politique contre la très libérale réforme des retraites a transformé le remaniement ministériel, annoncé il y a plusieurs mois, en un véritable casse-tête qui débouche sur une remake du précédent gouvernement Fillon débarassé de ses personnalités dites d'ouverture.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à gouvernement Fillon