Gouvernement Edouard Philippe

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

« C’est un budget pour tous les Français », a déclaré sans rire le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. En fait, le budget 2018 est un élément d’une politique globale qui tourne le dos à toute prétention égalitaire.

Dans son intervention de dimanche, Macron a confirmé qu’il défendait les classes supérieures, patronat et actionnaires. Il tente pour cela de nous faire croire que la lutte des classes n’existe plus.
L’intervention de Macron dimanche soir a été qualifiée d’opération de communication ou résumée par l’idée que Macron serait le président des riches.
On se souvient du « Blitzkrieg » (la guerre éclair) contre le monde du travail promise par Fillon s’il était élu président... Force est de constater que c’est finalement Macron qui l’a mis en œuvre ! 
En matière d’écologie, l’image donnée par le gouvernement issu de la séquence électorale du printemps ressemble à la célèbre union de la carpe et du lapin…
Pas de trêve estivale pour Macron et son gouvernement socialement minoritaire mais plus que jamais décidé à mettre en œuvre les quatre volontés du patronat.
Macron a un problème : il veut maintenir le cap de la rigueur budgétaire... et a fait des promesses de baisse des impôts, surtout au patronat et aux hauts revenus. Pour cacher une telle logique, rien de mieux qu’un écran de fumée.
Le 29 juin dernier, suite à la demande du gouvernement d’évaluer la situation budgétaire du pays, la Cour des comptes – le temple du dogme libéral – a publié un rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques...
Macron veut « rétablir la confiance des Français dans l’action publique » en moralisant la vie politique par deux lois et une réforme constitutionnelle...
Cela fait à peine un mois que le gouvernement est en place, et quatre ministres ont déjà démissionné dans des affaires de détournement de fonds. Décidément, avec Macron, la nouvelle politique ressemble à l’ancienne… En pire ! 

Pages

S'abonner à Gouvernement Edouard Philippe