Gouvernement Edouard Philippe

Après des jours de confusion, le pouvoir a confirmé que le prélèvement à la source serait mis en place à partir du 1er janvier 2019... Mais une première brèche de discorde s’est ouverte au sein du gouvernement.

Un véritable non-événement : Richard Ferrand, petit baron de Macron, a sans surprise été élu au « perchoir », c’est-à-dire à la présidence de l’Assemblée nationale.
Hulot n’a pas été utile pour faire avancer les causes écologistes. Au contraire !Il a tout validé dans la politique productiviste du gouvernement Macron, y compris les projets auxquels il s’était opposé avant d’être ministre :
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique vient de publier les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. Sans grande surprise, ce gouvernement compte douze millionnaires.Des ministres millionnaires
« C’est un budget pour tous les Français », a déclaré sans rire le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. En fait, le budget 2018 est un élément d’une politique globale qui tourne le dos à toute prétention égalitaire.
Dans son intervention de dimanche, Macron a confirmé qu’il défendait les classes supérieures, patronat et actionnaires. Il tente pour cela de nous faire croire que la lutte des classes n’existe plus.
L’intervention de Macron dimanche soir a été qualifiée d’opération de communication ou résumée par l’idée que Macron serait le président des riches.
On se souvient du « Blitzkrieg » (la guerre éclair) contre le monde du travail promise par Fillon s’il était élu président... Force est de constater que c’est finalement Macron qui l’a mis en œuvre ! 
En matière d’écologie, l’image donnée par le gouvernement issu de la séquence électorale du printemps ressemble à la célèbre union de la carpe et du lapin…
Pas de trêve estivale pour Macron et son gouvernement socialement minoritaire mais plus que jamais décidé à mettre en œuvre les quatre volontés du patronat.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Gouvernement Edouard Philippe