gauche

Les élections européennes ont été lues, à juste titre, comme une défaite pour les forces politiques issues de la gauche.

En cette veille de premier tour des présidentielles, les sondages sont supposés fournir des indicateurs du « vote utile », les autres votes étant supposés ne servir à rien. C’est donc le moment de rappeler ce qu’écrivait notre camarade Daniel Bensaïd dans un texte de 1998...
Les débats autour de la proposition de « primaire à gauche » ont peu de chances de déboucher sur quelque chose de tangible. Ils illustrent surtout l’affaiblissement considérable et le rejet croissant du gouvernement de Hollande et Valls.
Article rédigé pour la revue Viento Sur.
Nous vivons la fin d'une époque. La crise ouverte en 2008 entraîne dans une spirale dépressive tous les courants de la gauche et du mouvement ouvrier, questionnant l’existence même de la gauche traditionnelle. Mais de quelle gauche, et de quel mouvement ouvrier, parle-t-on ?
Article publié sur Bastamag (©Creative Commons) : Une tribune, publiée sur Basta ! le 8 juillet dernier, a suscité plusieurs réactions très critiques. Cette tribune intitulée « Peut-on encore sauver la Gauche radicale ? » interrogeait le lien entre la gauche et la nation.
De Manuel Cervera-Marzal, préfacé par Olivier Besancenot, Éditions d’ores et déjà, 2014, 6 euros.
Et la « gauche de la gauche », comment réagit-elle ? Ses prises de position face à l’intervention française en Centrafrique ne sont pas sans poser question.
Face au réveil de la France réactionnaire, la gauche radicale cherche une nouvelle visibilité.
Par Roselyne Vachetta et Patrick Le Moal

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à gauche