Fukushima

L’histoire abominable du nucléaire commence en 1942. Les États-Unis démarrent alors la mise au point la première bombe atomique. Trois ans plus tard, le 6 août 1945, Hiroshima est détruit, et trois jours plus tard, c’est le tour de Nagasaki. Au moins 200 000 morts...

De nombreuses régions du monde, en particulier en France, sont dans un environnement nucléaire semblable à la région de Fukushima.
L’accident de la centrale de Fukushima qui a provoqué une catastrophe humaine, sociale et environnementale, a aussi bousculé les idées reçues en rétablissant quelques vérités.Un accident mortel est possible dans un pays industriel ultra-développé
Trois ans après la catastrophe survenue à la centrale nucléaire de Fukushima, la situation est très loin d’être sous contrôle. Les populations sont sacrifiées, et les experts dépêchés par le lobby français du nucléaire jouent un rôle particulièrement déplorable.
Traductrice, auteure et militante à Sortir du nucléaire Paris (SNP) ainsi qu’au réseau Yosomono-net (réseau international de ressortissants japonais pour la sortie du nucléaire), Yûki Takahata
La population japonaise reste majoritairement en faveur d’une sortie du nucléaire, mais les élections se jouent avant tout sur d’autres terrains : économie, tensions régionales ou, à Tokyo en particulier, préparation des Jeux olympiques de 2020.
Au lendemain de la catastrophe de Fukushima, le choc  était tel qu’on pouvait penser que le débat sur le nucléaire allait se rouvrir sur de nouvelles bases.
Les catastrophes de Tchernobyl et Fukushima, dont nous « fêtons » le 11 mars le triste anniversaire, seront commémorées cette année encore par de nombreux rassemblements. Strasbourg, Valence, Bordeaux, Chinon… autant de lieux et d’occasions pour le NPA d’exiger de sortir du nucléaire.
Le 7 août 2013, la situation d’urgence a été décrétée à Fukushima due à des fuites radioactives qui contaminent de manière irréversible les nappes phréatiques, l’océan Pacifique ainsi que tout l’environnement autour de la centrale.
Alors que depuis plusieurs mois les autorités japonaises encouragent voire imposent le retour des populations dans les zones contaminées, les fuites d'eau radioactive se multiplient à la centrale nucléaire.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Fukushima