François Fillon

Souvenir souvenir… C’était il y a trois ans, en pleine campagne présidentielle. Depuis janvier, le candidat de droite Fillon, si pur, si droit, si froid, s’enfonce dans la tourmente au fil des révélations du Canard enchaîné.

Rien ne va plus au sein des états-majors « de la droite et du centre » depuis l’annonce de la très probable mise en examen de Fillon et son entêtement à ne pas laisser la place... et ainsi faire perdre son camp !
Déclaration de Philippe Poutou.
Le 27 novembre dernier, François Fillon remportait la primaire de la droite et du centre, devenant par là-même candidat à la présidentielle de 2017. Le peuple de droite a fait son choix, celui d’une option dure, ultralibérale sur le plan économique, très conservatrice sur le plan sociétal.
Les rebondissements successifs de la présidentielle révèlent une crise sans précédent des institutions et des partis qui leurs sont liés.
Le cirque des primaires, de droite puis de « gauche », est passé... Le capitalisme n’a pas à trembler, il sera bien protégé !
Alors que l’électorat le plus réactionnaire s’était déplacé pour élire un M.
Article publié par le blog tanquillefaudra.org .
Le premier déplacement de l’année de Fillon s’est déroulé dans un centre Emmaüs à Paris. Une visite parfaitement mise en scène par son staff de campagne pour faire croire que le sort des plus démunis lui tient à cœur...
Avec plus de quatre millions de votants, la « primaire de la droite et du centre » a rencontré, nous dit-on, un très grand succès. Mais qui y a pris part ?

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à François Fillon