France Insoumise

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Députée de La France insoumise depuis juin, Danièle Obono fait l’objet d’une campagne permanente de dénigrement, de délégitimation et de procès d’intention. 

La militante et députée de La France insoumise Danièle Obono est de nouveau victime d’une violente campagne de calomnies et d’injures, assorties de menaces, qui a franchi un nouveau cap avec la « Une » du torchon d’extrême droite Minute qui en appelle à ce « qu’on la fasse taire ». 
Depuis les législatives, Mélenchon se positionne comme seul opposant politique contre Macron. Mais depuis son succès mitigé du 23 septembre dernier, son hégémonie a du plomb dans l’aile.  
Le 23 septembre est sans conteste un succès politique pour Mélenchon qui s’est ainsi  installé durablement comme le premier opposant à Macron. Mais cela ne sera pas suffisant pour stopper ce gouvernement.
 L’urgence : construire une mobilisation unitaire contre la casse sociale !
Vivons-nous l’ère du peuple ? L’antagonisme entre le peuple et la caste financière serait à son paroxysme. Peut-être, même, que le gouvernement Macron ne finira pas son mandat face à la pression.
On les savait fâchés mais on aurait pu penser que les relations entre La France insoumise et le PCF allaient se détendre cet été. Il n’en est rien, bien au contraire. 
Comment faire de la politique à gauche aujourd'hui ? Comment construire les mobilisations sociales essentielles ?
Le 17 juillet sur TF1, Mélenchon a annoncé que La France insoumise organisait une montée nationale à Paris le 23 septembre contre les ordonnances et « le coup d’État social » et a appelé « les gens » à la rejoindre.
Le 21 juin, Danièle Obono, récemment élue députée France insoumise de la 17e circonscription de Paris, était l’invitée de l’émission « Les Grandes gueules » sur RMC. Au cours de l’interview, elle a été sommée par les animateurs de déclarer « Vive la France ! ». Pourquoi ?

Pages

S'abonner à France Insoumise