Emmanuel Macron

Les mobilisations du week-end dernier, celles des Gilets jaunes comme celles pour le climat, ont été massives. C’est la réponse des classes populaires à la crise profonde dans laquelle s’enfonce le capitalisme et à laquelle Macron ne parvient pas à trouver une issue.

Macron a un besoin irrépressible de lâcher son mépris du peuple : les « gens qui ne sont rien », les « Gaulois réfractaires au changement » ou les « fainéants » auxquels il ne céderait pas.
Au moment où nous écrivons, il est encore difficile de mesurer le retentissement de ce 5 février de grèves et manifestations, rendez-vous à l’échelle du pays et dans la rue, entre Gilets jaunes et salariéEs du public et du privé, ces derniers à l’appel de la CGT et de Solidaires
Macron n’a rien remis en cause d’essentiel de ce qu’il a fait depuis son arrivée. Et les mauvais coups continuent, en dépit de l’exigence de justice sociale qu’expriment les Gilets jaunes.
Le dimanche 27 janvier, Emmanuel Macron posait le pied sur le sol égyptien, pour une visite officielle de deux jours.
Pour reprendre la main dans le contexte de crise sociale et politique, Macron a donné de sa personne afin de consolider la grande entreprise de diversion que constitue le « Grand débat ».
Espérant faire retomber la colère sociale qui s’exprime à travers le mouvement des Gilets jaunes, depuis des mois, Macron a lancé le grand débat national qui ressemble à s’y méprendre à sa campagne présidentielle, avec une bonne dose de mépris et d’arrogance en plus.  
Emmanuel Macron a décidément un sens du timing bien à lui.
Le 18 janvier, sa majesté Macron est venu à Souillac, dans le Lot, où il était attendu de pied ferme. Aussi ses services ont-ils pris des mesures très tôt. Secret absolu sur le programme. 
Retour sur l'année 2018. « Nous ne reprendrons pas le cours normal de nos vies, comme trop souvent par le passé dans des crises semblables, sans que rien n’ait été vraiment compris et sans que rien n’ait changé » : ainsi Macron concluait-il son discours du 10 décembre.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Emmanuel Macron