Emmanuel Macron

Toute la semaine écoulée, Macron s’est offert une « itinérance mémorielle » à travers les territoires du Nord et de l’Est ravagés par la Première Guerre mondiale… Et plus récemment sinistrés par le chômage et les fermetures d’usines, ce que n’ont pas manqué de lui rappeler de nombreux travail

Ce samedi 17 novembre auront lieu de nombreux « blocages » contre les hausses du prix des carburants.
Dans une interview publiée le 2 novembre dernier, Macron s’est déclaré frappé par la ressemblance entre la situation actuelle et celle des années 1930. Il faisait ainsi allusion à la montée des nationalismes, et a souligné la nécessité d’y résister.
Après un suspense haletant de deux semaines, l’annonce du nouveau gouvernement est enfin (?) tombée. Une annonce qui pourrait se résumer à « beaucoup de bruit pour rien », le nouveau gouvernement s’inscrivant dans la parfaite continuité du précédent… 
En cette rentrée, alors qu’une nouvelle batterie d’attaques est à l’agenda du gouvernement Macron, il nous a semblé utile de revenir sur les mobilisations du printemps dernier, afin de tirer certains bilans politiques utiles – espérons-le – pour les discussions dans la gauche radicale et révo
Pas sûr que les baignades dans la piscine nouvellement construite au fort de Brégançon aient suffit à débarrasser Macron d’une poisse qui lui aura collé à la peau dès la fin de l’eucharistie footballistique.
Si l’on aime les feuilletons, on pourra se délecter de cette rentrée gouvernementale, à condition toutefois de ne pas être trop regardant sur la qualité...
Une dizaine de minutes pour ne rien dire... Une fois de plus, le président directeur général a fait un coup de com’, mais derrière les phrases pompeuses et les mots emphatiques, il n’avait à peu près rien à annoncer.
Mardi 9 octobre, un gouvernement devait être formé sur demande expresse du président directeur général.
Après moins d’un an et demi de pouvoir, Macron et son gouvernement n’ont jamais autant été impopulaires, et c’est la débandade du côté du pouvoir : après Hulot et Flessel, c’est Colomb qui quitte le navire pour ne pas être trop éclaboussé dans ses ambitions.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Emmanuel Macron