Emmanuel Macron

Dimanche prochain, 34 listes se présentent pour les élections au parlement européen, mais la campagne dans les grands médias se résume à un affrontement entre Macron et Le Pen.

Une nouvelle de Gérard Delteil, que nous publions à l’occasion de la sortie de son dernier roman, « les Écœurés », un polar chez les Gilets jaunes
 
La campagne des élections européennes est donc lancée... de la pire des façons. Macron nous explique qu’il veut faire de cette élection un référendum anti-Le Pen… alors que nous rêvons au contraire touTEs d’en faire un référendum anti-Macron !
La venue de Macron et du président italien à Amboise, le 2 mai dernier, pour commémorer les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci est emblématique de la période. De la communication pour nier la réalité.
Pour les services publics et la justice sociale, Contre la répression et les manipulations, touTEs en grève et dans la rue !
Parmi les thèmes évoqués par Macron lors de sa conférence de presse, les questions migratoires ont occupé une place bien particulière.
Lors de sa conférence de presse, Macron a justifié, pendant plus de deux heures, ses choix et ses orientations.
« Je condamne avec une absolue fermeté les violences qui ont eu lieu aujourd’hui et qui ont dévoyé les cortèges du 1er Mai.
Plus de deux heures d’enfumage ! Sans surprise, la conférence de presse de Macron, supposée être la conclusion du « grand débat » et, par là-même, la réponse aux revendications des Gilets jaunes, n’aura été encore une fois qu’une grande comédie.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Emmanuel Macron