Emmanuel Macron

Que veut Macron ? Baisser le fameux « coût du travail », accessoirement aussi le coût de l’Etat, pour booster les profits patronaux. Tout le reste est littérature. Mais que peut-il ? C’est là qu’il y a suspense…

Emmanuel Macron, à peine élu, se propose d’aller beaucoup plus loin que la loi El Khomri dans la liquidation du Code du travail.
Les sondages en vue des élections législatives semblent donner des ailes à Macron et à un gouvernement bien décidés à tenir les engagements pris auprès du patronat non seulement sur le fond, mais aussi en matière de délais...
Le premier mois de gouvernement d’Édouard Philippe nous donne un sérieux aperçu de la politique qu’il veut mener pendant les cinq prochaines années : casse du code du travail, répression, racisme… Un mois, c’est déjà trop !
Sortie le jeudi 8 juin 2017La Une :Un mois de Macron, ça suffit ! Pour notre camp social, VOTONS et surtout LUTTONS !
Cinq jours après son investiture officielle, Macron, pressé de revêtir ses habits neufs de chef des armées, est parti dans le nord du Mali où sont basés quelque 1 600 soldats français de l’opération Barkhane dans le Sahel...
Comme le dit la chanson « ... ne sait quand reviendra ». Depuis son arrivée à la présidence, Macron semble avoir eu deux chantiers prioritaires : la casse sociale (avec l’annonce des ordonnances) et l’armée.
Les listes de la République en marche de Macron aux élections législatives s’annoncent comme une vaste opération de recyclage.
25,44 % d’abstention, 8,56 % de blancs et nuls (11,47 % des votants), ce sont donc 34 % des inscrits qui ne se sont prononcés ni pour Macron, ni pour Le Pen. Le seul chiffre comparable, dans l’histoire, est celui du second tour de 1969 (35,57 %).
Le président de la République peut promulguer la levée de l’état d’urgence par simple décret en Conseil des ministres. Mais Macron maintiendra sans doute cet état d’exception car, s’il ne sert à rien contre la menace terroriste... il sert à tout pour le maintien de l’ordre !

Pages

S'abonner à Emmanuel Macron