Emmanuel Macron

Dans la perspective des futures élections européennes, Macron se présente comme le chef d’un camp « progressiste » face aux nationalistes et aux populistes. Un clivage on ne peut plus trompeur.

« Je traverse la rue, je vous trouve un travail ». C’est ainsi qu’Emmanuel Macron s’est adressé à un jeune diplômé actuellement au chômage, lors des journées européennes du patrimoine, le 15 septembre.
Après les mobilisations du printemps autour de la lutte des cheminotEs, l’été a été bien orageux pour Macron et son gouvernement.
Un véritable non-événement : Richard Ferrand, petit baron de Macron, a sans surprise été élu au « perchoir », c’est-à-dire à la présidence de l’Assemblée nationale.
En cette « rentrée » sociale et politique, le pouvoir est en pleine interrogation. Sous bien des aspects, il semble fragilisé, porté par une base sociale de plus en plus faible... Mais assurément, il veut continuer à frapper fort... 
Le pouvoir semble fragilisé, par l’affaire Benalla, par ses réformes impopulaires, mais il veut continuer à frapper fort contre le monde du travail. 
L’équipe de France de football masculine est donc championne du monde. Que l’on s’en réjouisse, que l’on s’en désespère ou que l’on s’en fiche, nul doute que l’ampleur délirante prise par les célébrations de cette victoire aura largement agacé, voire outré.
Deux motions de censure contre le gouvernement Macron et sa gestion de l’affaire Benalla vont être discutées et soumises au vote des députés. La multiplication des motions ne multiplie pas les chances d’obtenir par un vote la chute du gouvernement.
Difficile d'anticiper comment évoluera la crise politique créée par « l'affaire Benalla » qui ne fait que commencer. On peut tout de même prédire au président des riches des lendemains difficiles.
Après la séquence euphorique de la Coupe du monde et la mise en scène d’un président triomphant, à l’image de l’équipe nationale, Macron vient de se prendre un méchant carton rouge avec l’affaire Benalla. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Emmanuel Macron