Emmanuel Macron

Point de provocations en cette rentrée (ou presque) de la part de Macron. Mais les objectifs demeurent, alors que les premiers effets de sa politique se font sentir notamment dans l’Éducation, conduisant à la baisse de popularité du ministre.

Lors de son intervention aujourd’hui devant le conseil économique social et environnemental, le Premier ministre vient de préciser le calendrier de la contre-réforme des retraites, principal objectif de « l'acte deux » du quinquennat Macron.
Les révélations sur la réforme des retraites de Macron sont éclairantes : si elle passe, on perdra, 5 à 20% sur nos pensions, selon les cas. C’est une véritable saignée.
Face à un gouvernement déterminé à poursuivre son entreprise de destruction sociale et d’écrasement de résistance, et avec la menace de plus en plus pesante de l’extrême droite, la gauche sociale et politique n’a d’autre choix que de changer de braquet. 
L’été a été chahuté pour Emmanuel Macron, à l’image du défilé du 14 Juillet, auquel des Gilets jaunes se sont invités.
Malgré une communication de rentrée, laissant croire que Macron et son gouvernement ont changé, malgré une fausse reculade sur le problème des retraites, cette rentrée voit le mécontentement enfler de partout : profs, urgentistes en colère.
« Je préfère qu’on trouve un accord sur la durée de cotisation plutôt que sur l’âge » : Macron avait décidé de créer la surprise, lors de son interview télévisée à la fin du G7, à la veille des nouvelles négociations avec les organisations syndicales sur la réforme des retraites.
Après une année de mobilisations inédites, avec au premier rang les Gilets jaunes, et après le nouvel été pourri de Macron, marqué par l’affaire de Rugy, par les sifflets du 14 juillet et par la poursuite de la mobilisation aux urgences, certains auraient pu espérer un ralentissement de la po
Après une année de mobilisations inédites avec les Gilets Jaunes, on aurait pu s’attendre à un ralentissement de la politique antisociale de Macron. Il n’en est rien.
Samedi dernier, pour tenter de faire oublier la confrontation avec les Gilets jaunes, Macron s'est invité auprès du maillot jaune du tour de France.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Emmanuel Macron