Emmanuel Macron

Une heure et demie de parlotte pour 285 000 euros, soit plus de 3 000 euros la minute : c’est la valeur du discours du président des très riches à Versailles.

Une heure et demi de parlotte pour 285 000 euros, c’est la valeur du discours du président des très riches à Versailles.
C’est donc accompagné de son épouse et de tout un aréopage composé de ministres (dont Collomb, au comportement pourtant fort peu « charitable » avec les migrantEs), de parlementaires et de journalistes de la presse catholique que Macron a rencontré le pape au Vatican le 26 juin. 
Fin avril, les zoologues spécialistes du comportement des grands singes n’avaient nul besoin de s’aventurer au plus profond des forêts d’Afrique centrale pour observer la sarabande des mâles dominants.
Ceux qui prédisaient ou souhaitaient un « virage social » en auront été pour leurs frais. Le 13 juin, devant le congrès de la Mutualité, Macron s’est contenté d’une grandiloquente dissertation de plus d’une heure, justifiant la poursuite de ses contre-réformes libérales.
Nul ne sait quelle tournure va prendre « l’affaire » des comptes de campagne d’Emmanuel Macron, mais le moins que l’on puisse dire est qu’elle est particulièrement révélatrice des mœurs de la Macronie.
Macron et son gouvernement multiplient les projets de régression sociale.
200 manifestations ont eu lieu le 26 mai contre la politique du gouvernement. Elles ont rassemblé 250 000 personnes. Le gouvernement a beau minimiser le « marée populaire », cela a permis aux multiples mobilisations actuelles de se retrouver, de se donner confiance.
La moitié des lycéens n’ont pas eu de réponse à leur demande d’affectation dans l’enseignement supérieur par Parcoursup, alors que des jeunes ont demandé jusqu’à vingt vœux différents, dont certains ne devaient pas leur plaire vraiment… Dans la moitié qui n’a pas eu de réponse, certainEs n’auront

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Emmanuel Macron