élections régionales

Le petit jeu et les surenchères auxquels les partis du système, PS et LR, se livrent avec le Front national, n’ont jamais été aussi lourds de dangers.

Au lendemain des élections régionales, il nous faut examiner la situation, sans d’ailleurs en juger à l’aune de nos propres scores ! Le trait majeur, sans aucun doute, est l’approfondissement de la crise et de ses effets politiques et sociaux.
Comme on le dit en Limousin, « c’est après la foire qu’on compte les bouses ». C’est à partir de cet adage que nous pouvons faire un début de bilan.
Les électeurs de la région PACA l’auront peut-être remarqué : un certain Jocelyn Zeitoun a été réélu conseiller régional sur la liste conduite par Michel Vauzelle. Un problème ? Oui, un gros problème. Jocelyn Zeitoun est l’un des responsables d’une association nommée ABSI. ABSI ?
Le deuxième tour des élections régionales a confirmé la défaite cinglante de la droite. Mais plusieurs enseignements sont à tirer pour la suite des luttes contre le gouvernement Sarkozy.
LIMOGES, 21 mars 2010 (AFP) - Les deux seuls représentants du NPA élus dimanche sur une liste commune avec le PCF et le Parti de gauche dans le Limousin, qui a obtenu 19,10% des voix, siégeront dans "une démarche qui se veut constructive", a affirmé l'un d'eux.
La liste FG NPA progresse de 20 000 voix et gagne 6 points, passant de 13, 1% à 19,1 % ! Elle a 6 élus (3 PCF, 2 NPA et 1 PG).
La dernière semaine de campagne en Île-de-France a été marquée par les mobilisations dans plusieurs secteurs, que ce soit à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) contre le projet de démantèlement de celle-ci, dans le secteur de la petite enfance ou dans l’Éducation nationale.
La liste « À gauche maintenant » a  réuni NPA, Front de gauche, Objecteurs de croissance,  Fase, Alternatifs, et Mpe'p.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à élections régionales