Elections européennes

Si Emmanuel Macron a échoué dans son pari de voir la liste LREM se classer en tête des élections européennes, il serait hâtif d’en conclure que les résultats globaux du scrutin sont une défaite en rase campagne pour le pouvoir en place.

Le jeudi 23 mai, une centaine de jeunes de région parisienne se sont réunis pour le meeting du NPA jeunes.
« Je prends du recul […]. J’aiderai au rassemblement de la gauche sans exclusive mais j’ai besoin de me poser et réfléchir. » Au lendemain des élections européennes, Benoît Hamon a annoncé ainsi son retrait (temporaire ?) de la vie politique. 
Comme dans l’ensemble de l’Europe, les résultats des élections européennes confirment la crise politique que nous connaissons ici : près de 50 % d’abstention, des votes pour l’extrême droite très élevés, un pouvoir globalement discrédité mais qui sauvegarde son capital électoral, et des force
Face au danger de l’extrême-droite, L’urgence de construire une alternative anticapitaliste et internationaliste 
Par Stathis Kouvélakis. Il faut être clair : c’est un désastre encore pire que ce à quoi s’attendaient les plus pessimistes.
Européennes : attention, danger ! Des mobilisations à amplifier, une perspective anticapitaliste et internationaliste à construire
Les élections européennes, quels que soient leurs résultats, ne règleront aucun des problèmes d’une Union européenne en panne, sauf pour assurer la pérennité et le renforcement des politiques néolibérales.
Le Conseil politique national du NPA a décidé majoritairement d’appeler à voter pour la liste présentée par Lutte ouvrière.
Avant l’officialisation bien tardive du programme de LREM pour les élections européennes, Macron n’y est pas allé de main morte, avec une adresse, le 4 mars 2019, aux 28 pays dans une palanquée de quotidiens européens pour se poser en sauveur d’une UE en crise. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Elections européennes