Education Nationale

Vendredi 24 janvier à Auch les Black Profs entrent en scène. En début de matinée des enseignants faisant partie de l’AG éduc 32 sont à l’initiative d’une action coup de poing devant une agence Axa. Dans la foulée, au départ de la manif interpro, la mairie est envahie.

Après les annonces décomplexées de 2 600 suppressions de postes dans l’Éducation nationale, Blanquer a osé affirmer que c’est parce qu’il donnait la priorité à l’école primaire qu’il supprimait des postes dans le secondaire !De qui se moque-t-on ? 
Le 16 septembre, Jean-Michel Blanquer avait déjà fait l’annonce choc de 1 800 suppressions de postes dans l’Éducation nationale. Deux jours plus tard, le ministre présentait une note encore plus salée pour le second degré : ce serait non pas 1 800 postes supprimés, mais 2 600 !
On savait déjà que les annonces du gouvernement sur sa prétendue « politique en faveur de l’éducation prioritaire » étaient de la politique spectacle pour tenter de masquer le manque de moyens criants en matière d’éducation, mais pour les écoles Jacques -Decour de Nanterre et Anato
La rentrée du gouvernement en matière d’éducation, c’est sélection sociale, austérité budgétaire et casse du statut des enseignantEs.
Le pouvoir semble fragilisé, par l’affaire Benalla, par ses réformes impopulaires, mais il veut continuer à frapper fort contre le monde du travail. 
Le gouvernement enchaîne les mensonges !“Les étudiants auront forcément une formation”
L’interfédérale de l’éducation a publié jeudi dernier un appel à la mobilisation. Ce texte, sans appeler explicitement à la grève, met en avant la date du 16 mai. Cela peut être utile pour fédérer, avant le 22 mai, les colères dans l’éducation.
Quelques semaines après la fin du dépôt des vœux dans le mécanisme de ParcourSup, petit retour d’expérience sous forme d’une interview d’une professeure en sciences économiques et sociales et professeure principale de terminale dans un lycée en Seine-Saint-Denis. 
Comme un vent de Mai 68 : le parallèle entre cet événement politique majeur et la mobilisation qui a cours aujourd’hui contre le gouvernement Macron est sur toutes les lèvres. Et on est loin de se limiter à une simple coïncidence temporelle.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Education Nationale