collège

Lundi 18 mai, les collégienNEs des classes de sixième et cinquième situées en « zone verte » reprennent le chemin de l’école. Cette reprise se fera sous l’égide d’un « protocole » intenable avec le nombre de plus en plus restreint de personnels en charge de l’entretien des établissements.

Depuis plus de 6 semaines l’élan des mobilisations contre les projets de Blanquer, initiées à Nantes, Angers, Le Havre, puis relayées par les autres académies, en particulier en région parisienne, a été très largement relativisé voire invisibilisé dans les médias et la communicatio
Au collège Montesquieu d’Évry-Courcouronnes, enseignantEs et parents n’acceptent plus la manière dont les élèves sont traités.
Le 16 septembre, Jean-Michel Blanquer avait déjà fait l’annonce choc de 1 800 suppressions de postes dans l’Éducation nationale. Deux jours plus tard, le ministre présentait une note encore plus salée pour le second degré : ce serait non pas 1 800 postes supprimés, mais 2 600 !
La réforme du collège est effective depuis la rentrée. Présentée par le gouvernement comme assurant davantage d’égalité, elle est au contraire vecteur d’inégalités aggravées !
On connaît les difficultés importantes en cette rentrée : poursuite de la territorialisation avec la réforme des « rythmes », explosion des effectifs en lycée et surtout mise en place de la réforme du collège, qui concerne tout l’enseignement...
Communiqué de presse NPA Saint-Malo
Le PS ferme les collèges… et frappe nos enfants !
Dehors le gouvernement matraqueur de Valls-Cazeneuve !
Les enseignantEs seront à nouveau en grève pour demander l’abrogation de la réforme du collège, dans le cadre de la journée d’action de la fonction publique.
Le 9 novembre, la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a annoncé des mesures pour favoriser la « mixité sociale » dans dix-sept territoires pilotes. Cela s’inscrit pleinement dans la politique éducative de ce gouvernement.
La grève du 17 septembre contre la réforme du collège a été suivie par 35 % des enseignants selon le SNES-FSU. Cette troisième journée appelée par les principaux syndicats a permis une nouvelle fois de mesurer le rejet de la réforme Vallaud-Belkacem dans les établissements.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à collège