Bretagne

Entretien. Nous avons rencontré Patrice Desclaud de l’association « Eau et rivières », opposant et expert militant.

Peux-tu nous dire quel est le problème ?

Au mois de décembre 2015 paraissait sur un site d’extrême droite breton une « note de renseignement » recensant une vingtaine de militantEs rennais (40 sur toute la Bretagne) en lien avec des associations de soutien aux migrantEs...
Publié par bretagne-info.org.
Le grand mouvement de lutte dans l’agroalimentaire en Bretagne, les fameux Bonnets rouges, est encore dans toutes les mémoires...
Mercredi 16 avril, les 53 salariéEs de l’abattoir de Penalan dans le centre de la Bretagne ont reçu le soutien moral, politique et financier d’une délégation du NPA et de la liste « Une vraie gauche pour Carhaix ».
Si l’on en croit les médias nationaux, la révolte des Bonnets rouges ne serait qu’une jacquerie dirigée par la FDSEA et le grand patronat contre l’écotaxe et les « charges patronales »…
Produit d’une activité gouvernementale menée tambour battant, le pacte d’avenir pour la Bretagne, document de 87 pages, serait lourd de 2 milliards d’euros… Sauf que cet effet d’annonce combine mesures nouvelles et opérations déjà en cours.
La reculade du gouvernement français face à la fronde des bonnets rouges bretons met une fois de plus en évidence l’impasse des politiques qui prétendent combattre la dégradation de l’environnement – notamment les émissions de gaz à effet de serre – par le seul truchement d’une pol
Les manifestations du 2 novembre à Quimper et à Carhaix ont suscité (pour le moins) des débats au sein de la gauche politique et syndicale… Les questions posées sont d’importance, et le NPA persiste et signe : il fallait participer et intervenir dans l’immense mobilisation
Pour les travailleurs bretons, c’est la double voire triple peine.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Bretagne