Benoît Hamon

« Je prends du recul […]. J’aiderai au rassemblement de la gauche sans exclusive mais j’ai besoin de me poser et réfléchir. » Au lendemain des élections européennes, Benoît Hamon a annoncé ainsi son retrait (temporaire ?) de la vie politique. 

Retour sur l'année 2017. Depuis la victoire de Macron, la gauche institutionnelle lèche ses nombreuses plaies.
L’idylle entre le leader de La France insoumise et celui de Génération.s semble de nouveau être à l’ordre du jour ces dernières semaines. Idylle tactique ou stratégique ? 
Il y a trois mois, Benoît Hamon lançait le « Mouvement du 1er juillet », signant définitivement sa rupture avec le Parti socialiste, dont il avait pourtant été le candidat lors de la présidentielle.
Les soutiens à Macron venant du PS n’en finissent plus, sans compter les 300 éluEs PS qui lui ont accordé leur parrainage...

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Benoît Hamon